La santé reproductive au Togo dans la vision du Chef de l’Etat

0
849

Le ministre de la santé et de la protection sociale, le professeur Moustapha Mijiyawa a procédé jeudi à Lomé au lancement du Projet de Renforcement du système sanitaire-Santé reproductive et droits sexuels au Togo (ProSanté) , a appris InterFaxPress.
Le projet qui est financé par la coopération allemande à travers GIZ Togoi s’étend sur trois (3) ans. Sa phase pilote se déroule dans la région de la Kara jusqu’en 2020 et vise à améliorer la santé de la population togolaise en particulier dans le domaine de la santé reproductive à travers trois principales composantes. Il s’agit notamment de l’amélioration de la qualité des soins dispensés aux services sanitaires, le renforcement de la coopération entre les différents secteurs et la société civile avec le secteur de la santé, particulièrement dans le domaine de la santé reproductive et droits sexuels et le renforcement du système de santé dans sa globalité.
Le professeur Moustapha Mijiyawa, ministre en charge de la santé, a fait remarquer que le projet Pro-Santé s’inscrit dans la politique sanitaire du Chef de l’Etat, qui vise plus objectifs.
Il est question entre autres d’ici 2022, réduire la mortalité maternelle de 401 à 250 décès pour 100 000 naissances vivantes, la mortalité néonatale de 27 à 17 pour 1000 naissances vivantes, la mortalité infanto-juvénile de 88 à 59 pour 1000 naissances vivantes et la natalité chez les adolescentes de 85 à 56 pour 1000.

L’Ambassadeur de l’Allemagne au Togo, Chistoph Sander, le Chef de projet ProDRA, représentant du directeur résident de GIZ, Florent-Dirk Thies, le Chef projet Pro-Santé, Lisa DIiarra et le Directeur de la coopération bilatérale auprès du ministère de la planification du développement, Amévi Komlagan Akpoto ont été présents au lancement du projet.

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 + 5 =