Réunion du Comité de suivi : L’écart entre la moisson attendue et la récolte indigne l’opposition

0
745

Les protagonistes de la crise politique togolaise se sont retrouvés les 10 et 11 septembre à l’hôtel 2 février à Lomé avec les membres du Comité de suivi des recommandations de la Cedeao pour une évaluation de la mise en œuvre de la feuille de route de sortie de crise au Togo. Mais à près « la ronde », la déception est perceptible dans les rangs de l’opposition. Une situation qui est explicable.

Le leader du Comité d’Action pour le renouveau est le porte-voix de l’indignation au sein de la Coalition. « J’ai été déçu par tout ce qui s’est passé », a-t-il déclaré au sortir des travaux ce mardi.

En réalité les attentes de l’opposition et  les  annonces du Comité de suivi sont en déphasage. Alors qu’au premier jour des discussions il est  annoncé  aux protagonistes l’arrivée des experts de la Cedeao pour superviser le processus électoral et l’arrivée prochaine  des  Facilitateurs   pour trancher la question de la Ceni, la  Coalition, elle autre, attendait beaucoup plus.

Selon des sources proches de la Coalition, elle  attend, la recomposition de la Commission électorale indépendante sur une base de parité entre les protagonistes avec  la présidence de l’institution confiée à un expert de la Cedeao. Les autres attentes sont notamment la refonte totale  du processus électoral,  avec la clé le report  des élections législatives puis la libération de toutes les personnes arrêtées pour diverses infractions dans le cadre des manifestations politiques.

La déception de l’opposition pourrait être comprise, bien évidemment, comme le grand  d’écart entre la moisson attendu et la  récolte à l’arrivée.

Germain Doubidji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 − 1 =