Actualité politique au Togo : Trois dispositions dans le cœur de l’Union des Forces du Changement

0
1426

L’Union des Forces du Changement (UFC), a donné ses positions  sur  plusieurs points de l’actualité politique au Togo  au cours d’une conférence de presse ce mardi 30 octobre. Il se dégage plusieurs  conclusions dont trois sont ici abordées.

A la fin de la conférence de presse, on note premièrement que l’UFC  est sans équivoque sur son statut. Au terme de la loi n° 2013-015 du 13 juin 2013, le parti dit être de l’opposition parlementaire et déplore l’attitude obscurantiste et négationniste d’une partie de la classe politique nationale qui s’est employée depuis quelques semaines à lui contester contre toute évidence son statut de parti d’opposition.

Le parti justifie de ce fait sa présence à la Ceni mais se dit  prêt à se soumettre aux décisions de la Cedeao. La deuxième information capitale de cette rencontre avec les professionnels des médias est donc que les responsables de l’UFC font savoir que leur représentant à la Ceni  va démissionner au cas où  la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) le leur demande.

Le troisième élément important à tirer de cette rencontre avec la presse, c’est que l’UFC ne fait pas de doute sur sa participation aux prochaines élections législatives. Dans la foulée, le parti appelle ses militants à aller « massivement voter pour le renouvellement de la classe politique nationale »  puis le parti exhorte tous les acteurs politiques togolais, à la modération, à la tolérance sociale et  au respect des différence.

La conférence de presse de l’Union des forces de changement (UFC) a été animée par entre autre Isaac Tchiakpé et Folly Gada Ekué, 2 conseillers politiques du président de l’UFC et André Johnson.

InterFaxPress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 × 29 =