Djaara ou Soukoudaï est cancérigène : L’ ANIAC-Togo tire la sonnette d’alarme

0
1197

Les vendeurs  ambulants  commercent au Togo Djaara ou Soukoudaï .  Le produit   est cancérigène  selon l’ANIAC-Togo. La déclaration est faite vendredi 14 décembre  par  le Président  de l’ANIAC-Togo lors d’un point de presse sur le bilan 2018 de  cette structure.

Selon le Président de l’Autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques au Togo Pakoupati Boyodé , Djaara ou Soukoudaï,  est hautement cancérigène.  Il précise que c’est du chloroforme mélangé à l’eau. « Ceux qui consomment ce produits développeront des 20 ou 30 ans des cancers »,  indique le Président.

Par ailleurs, il  ressort du bilan de l’ANIAC qu’ cours de cette année, elle a fait des visites inopinées dans 5 structures impliquées dans la gestion des produits chimiques au Togo,

Elle a formé  plus de 500 personnes sur les risques liés à l’utilisation des produits chimiques dans les domaines de l’agriculture, la santé, la recherche, les ménages, les cosmétiques et la construction.

En 2019, les renforcements de capacités des acteurs, notamment les hommes et femmes de médias, les douaniers, les policiers et les sapeurs-pompiers, figurent parmi les  perspective de  l’ANIAC-Togo.

En application de l’article 7 de la convention sur l’interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l’emploi des armes chimiques et sur leur destruction ratfiée par la loi n°- du  juin , il est créé une Autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques au Togo, en abrégé ANIAC.

L’Autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques a pour mission essentiel d’assister le gouvernement dans la conception et la mise en œuvre de la politique nationale sur l’interdiction des armes chimiques et sur leur destruction, ainsi que des produits chimiques prohibés par la convention.

 

InterFaxPress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 ⁄ 13 =