Togo: Ce qui ressort de l’observation du scrutin législatif par le Conseil de l’Entente   

0
811

 La Mission d’Observation électorale  du Conseil de l’Entente  au terme de son séjour au Togo, fait part des points positifs observés lors du scrutin législatif du 20 décembre, à travers un point de presse animé le  samedi 22 décembre 2018 à Lomé.

Selon un communiqué, lu par le Chef de la Mission, Kouamé Yao,  lors de la rencontre avec la presse, la mission apprécie positivement le fait que la Commission Electorale Nationale Indépendante et ses démembrements  ont pris des dispositions idoines pour assurer le bon  déroulement du scrutin législatif du 20 décembre 2018 et que le gouvernement ait pris les dispositions nécessaires pour la sécurisation du processus.

Les constats de la mission

Pour les constats  qui découlent de l’observation, il s’agit notamment de l’ouverture ponctuelle des bureaux de vote avec cependant de légers retards par endroit, la disponibilité du matériel électoral et des documents électoraux, la présence effective des Forces de sécurité dans les centres de vote.

Par ailleurs, la mission du Conseil de l’Entente a relevé l’absence remarquée, dans plusieurs bureaux de vote, des délégués de plusieurs candidats en lice et la maitrise appréciable des procédures par plusieurs agents électoraux.

Les recommandations de la mission

La mission d’observation   invite tous les candidats et  les partis politiques en lice à saisir la Cour Constitutionnelle pour tout contentieux électorale. La mission  d’observation électorale du Conseil de l’Entente recommande, en outre, à la Commission Électorale Nationale Indépendante la mise en place d’un mécanisme de renforcement des capacités des agents électoraux pour une meilleure maîtrise des procédures.

Par ailleurs, elle recommande aux acteurs politiques togolais de renouer avec le dialogue pour une application consensuelle de la feuille de route de la Cedeao.

Une  mission  d’experts…

La mission  du Conseil de l’Entente qui a séjourné au Togo au cours de la période du 14 au 22 décembre 2018   est composée des experts du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Niger ainsi que ceux du Secrétariat Exécutif.

Germain Doubidji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
4 ⁄ 4 =