Une  minute de bruit   au Lycée Agoè Est  pour l’accessibilité des écoles aux handicapés

0
799

Les riverains du Lycée Agoè Est  se souviendront encore longtemps d’un bruit assourdissant, d’une minute, venu du Lycée Agoè Est-ce mercredi 13 mars  2019  dans l’après-midi.   Les élèves de l’établissement et leurs collègues  venus d’autres établissements tiraient la sonnette  pour que les écoles soient accessibles  à tous les enfants handicapés.

Les élèves qui faisaient le vacarme portaient également des pancartes qui exprimaient leur désir d’une éducation inclusive.

L’action se situe dans le cadre  de la campagne ‘’Tirer la sonnette’’ édition 2019. Selon Clémence L.  Allokpenou , sociologue et   Coordinatrice du Programme d’Appui à l’inclusion des Enfants et Jeunes handicapés au  à la FETAPH, le cri des enfants invite  les autorités pour que les élèves  pendant une minute est destiné à attirer l’attention des autorités pour que l’école togolaise prenne en compte  tous les enfants handicapés. Pour que cela soit possible,  relève-t-elle, il y  a des dispositions à prendre,  dans le sens de l’accessibilité, de l’adaptation et que le système prenne en compte tous les enfants.

La campagne, ‘’Tirer la sonnette’’ est organisée à Lomé par la FETAPH, en collaboration avec ATDSPH, APAPE, la Congrégation des Sœurs Salésiennes de Don Bosco  et 5 établissement scolaires du publique et du privé laïc avec l’appui technique et financier de la Fondation Liliane.  A l’intérieur du pays et cela fait 13 écoles.

L’inclusion d’enfants et d’adultes avec les handicaps au sein de l’éducation est importante  pour plusieurs raisons dont  une meilleure interaction des enfants handicapés avec les autres enfants non handicapés.

Germain Doubidji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 − 15 =