Symposium littéraire international du Togo : la deuxième journée  se déroule comme sur des roulettes

0
189

Le programme du  Symposium littéraire international du Togo (Sylito) sous le thème « Contribution de la littérature africaine à l’atteinte des ODD » se déroule comme sur les roulettes.

Après le bon déroulement des activités de la première journée celles de  samedi 23 avril, deuxième jour du symposium, vont bon train.  La sortie des auteurs sur Agbodrafo les a amené  à la maison des Esclaves le lieu de « conditionnement » des esclaves avant leur embarcation  puis  à la maison royale d’Agbodrafo où ils ont découvert  entre autres les  chaînes pour enchaîner les bateaux pour le départ des  esclaves.

L’atelier d’écriture également a eu lieu  avec le formateur, l’écrivain  Dr Espoir. « Sur invitation de l’AET (Association des Écrivains du Togo), nous avons animé un atelier d’écriture sur le thème : Penser bien-être, écrire l’environnement. Nous avons exploré plusieurs pensées : La convergence des consciences de Pierre Rabhi (Quelle planète laisserons-nous à nos enfants et quels enfants laisserons-nous à la planète ?), Le discours de Seattle, comme outil de recadrage, le beau et le lyrisme dans L’enfant et la rivière (Henri Bosco), L’ailleurs comme l’universel dans Michel Strogoff de Jules Verne », a-t-il indiqué à la fin de l’atelier.

« Les cinq meilleurs textes produits au cours de l’atelier seront déclamés et primés sur la scène Bella Bellow de l’Université de Lomé, cet après-midi à partir de 16h. Cette activité s’inscrit dans le cadre du Symposium Littéraire International du Togo (SYLITO). Vous y êtes cordialement invités », a ajouté    Dr. Espoir   .

L’activité de l’après-midi se déroulait quand l’article se mettait en ligne.

Dans le cadre de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, l’Association des Ecrivains du Togo (AET) organise la 1ère édition du Symposium Littéraire International du Togo (SYLITO) en collaboration avec le Ministère de la culture et du Tourisme du Togo, et l’Association Panafricaine des Écrivains (PAWA).

Le  symposium, premier du genre au Togo, a pour objectif de rassembler tous les professionnels du livre pour réfléchir et échanger sur les enjeux de la littérature et sur les défis à relever pour une meilleure contribution de la littérature au développement socioéconomique des pays africains

A suivre

Germain DOUBIDJI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =