Le ministère de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature organise la 55ème session du Conseil International du Bois des Tropicaux ( CIBT) du 02 au 07 décembre prochain à Lomé.

Le ministre en charge de l’environnement et du développement durable, David Wonou Aladokoun en conférence de presse mardi 05 novembre a saisi de l’occasion pour dévoiler cet grand événement que le Togo va abriter en décembre prochain. << Le CIBT, qui se trouve être l’organe suprême de l’Organisation Internationale des Bois Tropicaux (OIBT) tient sa 55 ème session en hors-siège dans notre pays >>, a laissé entendre David Aladokoun

Deux types de sessions ordinaires sont habituellement organisées par le CIBT. Il s’agit des sessions tenues au siège de l’OIBT à Yokohama (au Japon) appelée << session siège>> et des sessions tenues en dehors du siège dans un pays membre de l’organisation appelée << session hors siège>>. Pour abriter cet événement d’envergure il faut disposer de certains atouts en matière de sécurité, de potentiel en matériel et logistique pour organiser ces grandes rencontres.

Le Togo, membre actif et régulier à toutes les manifestations de l’OIBT depuis 1990, a été retenu lors de la 53 ème session ordinaire, tenue à Pérou en 2017, pour abriter cette 55 ème session sur la base des décisions relatives aux procédures d’organisation des sessions du CIBT.

Pour David Aladokoun, ministre en charge de l’environnement et de la protection de la nature, le séjour des participants au cours de cette 55 ème session, permettront de booster un tant soit peu les activités économiques dans le secteur de l’hôtellerie, du transport, de la restauration et du commerce. Le Togo a également deux projets inscrits en catégorie 1 et un autre projet en catégorie 2 qui pourront faire l’objet d’une attention particulière au cours de cette session.

Notons que la session du CIBT se tient 2ans après une autre. Cette 55 ème session servira pour le Togo de cadre de grandes négociations auprès des institutions donatrices en matière forestière, dans la perspective d’une meilleure définition des contours de la chaîne d’approvisionnement entre producteurs et consommateurs de produits ligneux.

Marc Y. Gnazou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here