ATC se donne 3 mois pour lutter contre les faux médicaments

0
95

L’Association Togolaise des Consommateurs (ATC), a informé ce mardi 13 octobre 2020 au cours d’une conférence de presse qu’il va sensibiliser et lutter contre la distribution des faux médicaments en milieu urbain et rural. Le projet qui a pour objectif d’encourager les législateurs et les autorités à protéger les consommateurs des faux médicaments va durer 3 mois selon les responsables de ATC.

Lancé officiellement à Agora Senghor ce matin, « le projet de se sensibilisation et de lutte contre le trafic des faux médicaments au Togo » s’inscrit dans le cadre de l’appel à projet lancé par l’Organisation Internationale des Consommateurs (OIC). Selon les responsables de ATC, ce projet qui vise à lutter contre les faux médicaments qui circulent sur les marchés togolais, est structuré en cinq point essentiels.

Pour eux, il faut nécessairement former les professionnels de média et mouvements des consommateurs. Réaliser des émissions radiophoniques sur les conséquences néfastes des faux médicaments et organiser une rencontre d’envergure nationale sur ces produits pharmaceutiques illicites. Selon Fridolin ces médicaments empoisonnent les consommateurs. C’est pourquoi ce projet va lutter contre tous ces produits. « Les faux médicaments empoisonnent le consommateur et créent de graves complications sur la santé. Nous voulons ainsi contribuer à la promotion de l’éducation des consommateurs sur les effets des faux médicaments sur leur santé. Nous allons former et sensibiliser les médias, acteurs de la société civile et les décideurs en matière de sensibilisation et de lutte contre la distribution des médicaments de rue dans les circuits du commerce » a précisé Fridolin Adonsou, chargé des affaires juridiques à L’Association Togolaise des Consommateurs

Le projet vise à encourager a-t-il ajouté, les législateurs et les autorités à exercer leurs devoirs de protection des consommateurs en prenant des mesures strictes à savoir, la sérialisation et la traçabilité des médicaments qui sont distribués. Dans la foulée, l’ATC renseigne qu’elle compte mobiliser les grossistes, les pharmaciens et les laboratoires pharmaceutiques pour sensibiliser les consommateurs.

Quant au docteur Innocent Kpéto, président de l’Ordre Nationale des Pharmaciens du Togo qui était au lancement officiel, les togolais doivent être conscient du dangers des faux médicaments. « Nous appelons à la conscience des populations. Nous devons comprendre qu’on ne peut pas utiliser son argent pour acheter du poison » a-t-il déclaré avant d’ajouter que cette initiative de l’ATC est pertinente en ce sens qu’elle fait en sorte que nos populations se détournent de ce phénomène

Marc Y. G

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here