La CET : « Nous invitons les fidèles qui auront été empêchés d’accéder à l’intérieur (…) des églises, à suivre (…) les célébrations à partir du dehors »

0
431

La Conférence des Evêques du Togo (CET) oppose un refus systématique au pass vaccinal et trouve sa parade. À travers communiqué signé en date du 06 décembre 2021, la CET invite les fidèles qui auront été empêchés d’accéder à l’intérieur des chapelles et des églises, à suivre dans le calme et la ferveur, les célébrations à partir du dehors.

Les Evêques catholiques s’opposent catégoriquement à la présentation d’un pass vaccinal à l’entrée des lieux de culte. Pour éviter tout affrontement, les Evêques appellent les fidèles à suivre les célébrations à partir du dehors s’ils ne sont pas autorisés à accéder à l’intérieur des églises. « Nous vous invitons à ne pas entrer dans une logique d’affrontement, à vous abstenir de toute réaction susceptible de susciter des troubles ou des violences dont la responsabilité serait, attribuée à l’Eglise. Nous invitons les fidèles qui auront été empêchés d’accéder à l’intérieur des chapelles et des églises, à suivre dans le calme et la ferveur, les célébrations à partir du dehors » peut-on lire dans le communiqué de la CET

Par ailleurs, les Evêques convient les fidèles, « à observer 3 jours de prières les mardi 7, mercredi 8 et jeudi 9, et un jour de jeûne le vendredi 10 décembre 2021, pour la conversion des cœurs et la manifestation de la gloire de Dieu ». La CET donne les détails sur les 3 jours de prières et de jeûne.

« Ces jours d’appel au secours de Seigneur, comportent la célébration de messes, l’exposition de Très Saint Sacrement le jeudi, le chemin de croix le vendredi et la prière de chapelet à ces intentions » lit-on dans le communiqué

Notons que les Evêques ont, à plusieurs occasions, exprimé leur désaccord à l’égard de la décision du gouvernement subordonnant l’accès aux lieux de cultes à la présentation d’un pass vaccinal ou d’un test PCR négatif datant de moins de 3 jours. Les Evêques ont, par conséquent, refusé de participer à la mise en application par l’envoi des membres des communautés pour la formation, comme le demandait le ministre Payadowa Boukpessi.

Marc GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 × 1 =