Le CIFS-Togo lance officiellement le projet de professionnalisation de l’Interprofession du Soja

0
445

Le Comité Interprofessionnel de la Filière Soja au Togo (CIFS-Togo) a lancé officiellement mercredi son projet de professionnalisation de l’Interprofession du Soja (PPIS) à l’hôtel 2 février en présence de leurs partenaires Fondation Avril et plusieurs acteurs agricoles de la Filière Soja.

Pour le président Komlan Kadzakade, du Comité Interprofessionnel de la Filière Soja au Togo, le gouvernement doit soutenir la jeune interprofession pour améliorer sa capacité productive et devant permettre au Togo de battre le record dans le monde. « L’engouement que suscite la graine de Soja et la place que le Soja togolais occupe dans le monde nous font dire que le travail ne fait que commencer. C’est pourquoi nous réitérons notre appel pressant au gouvernement, aux partenaires du développement et à tous les acteurs à soutenir la jeune interprofession pour non seulement augmenter et améliorer sa capacité productive afin de satisfaire tous les marchés qui s’ouvrent à elle pour le bien de tout le monde mais aussi de permettre au Togo de battre d’autres records dans le monde » a indiqué Innocent Komlan Kadzakade, le président du CIFS-Togo

Komlan Kadzakade, le président du CIFS-Togo

En effet, la jeune interprofession regroupée au sein du CIFS-Togo a battu des records en l’espace de trois années seulement. De 44.000 tonnes de Soja produit en 2018, l’on se retrouve avec 150.000 tonnes en 2020. 51.000 tonnes de Soja ont été exportées cette année dans l’espace UE. Ce qui confère la première place au Togo parlant de la production de Soja Bio dans le monde entier. Le projet de CIFS-Togo a pour vision de consolider la place du leader dans le Soja bio, de développer et promouvoir la transformation locale.

Le projet de PPIS s’étale sur 3 phases. Débutée en 2018, la première phase par définition des chantiers sur lesquels le travail doit se faire en lien avec les besoins du ministère de l’agriculture conformément à la feuille de route gouvernementale. Cette première a abouti à un protocole d’accord de partenariat en juillet 2020 entre le CIFS-Togo, Agropole, la Fondation Avril et le ministère de tutelle.

Quant à la seconde phase, c’est le fait d’analyser tous les chantiers, faire sortir tous les éléments et essayer de mettre sur papier un plan d’action à élaborer. Cela a débuté en avril dernier et prendra fin en avril 2022. La dernière phase sera consacrée à la mise en œuvre du projet. À partir d’avril 2022, le plan d’action élaboré sera soumis aux bailleurs et aux différents acteurs en développement pour le financement du projet.

Pour rappel le CIFS-Togo a reçu l’appui financier de la Fondation Avril pour son projet de professionnalisation de l’Interprofession du Soja (PPIS).

Marc GNAZOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
4 + 30 =