Les activités de la FINAM-Togo SA destinées essentiellement à promouvoir la culture entrepreneuriale auprès des jeunes et à accompagner les petits commerces, les artisans et les PME-PMI, ont été officiellement lancées à Lomé sous la présidence du Premier ministre Komi Selom Klassou.

L’institution s’est donnée pour objectif de contribuer à l’inclusion financière, de promouvoir la culture entrepreneuriale auprès des jeunes et de contribuer à la réduction de la pauvreté au Togo. Pour ce début, 1000 micro-projets seront financés à un coût maximal de 600 000 F cfa par projet avec un taux annuel exceptionnel sur une caution solidaire. Il est également annoncé pour bientôt le lancement de FINAM Mobile Togo pour faciliter le quotidien des clients.

FINAM Togo compte de nos jours 8 000 clients qui font leurs opérations dans huit (8) agences interconnectées entre elles dont sept (7) à Lomé et une (1) à Notsè. Elle offre des services comme l’ouverture de comptes courants et d’épargne, des tontines (m’celfi), des crédits business cash, le découvert pour les particuliers et commerçant-entreprises.

Selon le Directeur d’exploitation de la FINAM, Gérard Agossou, il y a beaucoup de microfinance au Togo leur institution se distingue. « La particularité c’est que nous avons interconnecté nos agences pour permettre à nos clients de faire leurs opérations de dépôt ou de retrait d’argent dans n’importe où ils se trouvent », a-t-il indiqué.

Par ailleurs il donne encore d’autres précisions. «  Nous notre tontine à partir d’un terminal c’est-à-dire que le collecteur va chez le client avec un terminal, prend les fonds l’enregistre sur place devant le client, lui délivre un reçu et ce dernier reçoit un SMS de confirmation de dépôt d’argent. Notre objectif c’est couvrir progressivement tout le Togo car nous avons constaté qu’il y a des jeunes qui n’ont pas un fonds de démarrage de leurs projets, mais ont des projets qu’ils veulent réaliser. Nous nous engageons à les accompagner dans la réalisation de leurs projets », a indiqué Gérard Agossou.

Le gouvernement est disposé à accompagner la FINAM dans l’atteinte de ses objectif assure le ministre de la planification du développement, Kossi Assimaidou. « Le gouvernement accorde un intérêt particulier au secteur de la finance décentralisée. Soyez donc rassurer que la structure ministérielle de suivi des systèmes financiers décentralisés ne ménagera aucun effort pour l’encadrement et l’accompagnement nécessaire au développement du secteur de la microfinance qui constitue un moteur de croissance économique », déclare le ministre.

La FINAM-Gabon créée en 2005 avec un succès retentissant, la FINAM-Togo se révèle comme un acteur du développement économique en proposant des solutions de financement innovantes, dédiées à une couche socioprofessionnelle souvent délaissée par les institutions bancaires classiques. Elle se démarque des autres institutions par la qualité de ses offres de services souvent accompagnés d’une technologie avancée mise en place pour simplifier le quotidien des clients.

InterFaxPress avec TE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here