Une   réunion régionale  du  Groupe  Intergouvernemental  d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) sur  les questions émergentes de blanchiment de capitaux et de financement  du terrorisme  a  débuté  mardi 26 novembre 2018 à Lomé.

La rencontre regroupe entre autres les Chargés de Conformité des institutions financières, entreprises et professions non financières désignées et autorités compétentes sur les questions émergentes de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme et vise plusieurs objectifs.

il s’agit de  permettre aux participants  de connaitre les risques  émergents de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme, leur permettre d’enquérir des récentes révisions intervenues dans les normes du GAFI puis de partager  les meilleures  pratiques et  d’initier  un  cadre  de  coopération favorable à une lutte commune.

Selon le Directeur de cabinet du ministre togolais de l’économie et des finances, Kossi Tofio, pour se faire les participants vont  aborder plusieurs sujets  pendant  les quatre jours. Il s’agit   entre autres des normes internationales pertinentes l’évaluation des risques et l’approche basée sur les risques les défis liés aux informations sur le bénéficiaire effectif les défis liés aux fonctions de conformité et de supervision ainsi que  les  différentes  formes  de coopération  dans  la  lutte  contre  le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

«  Au terme  de cet atelier, vous prendrez connaissance  des nouveaux  enjeux  en  matière  de  lutte  contre  le  blanchiment  de  capitaux  et  le  financement du terrorisme,  identifierez les insuffisances dans  la mise en  œuvre  des  obligations  de  vigilance  et  de  déclaration  de  soupçon  et  proposerez  des résolutions et recommandations en vue d’une plus grande  coopération   internationale   ainsi  que  d’une meilleure   coordination  nationale entre tous les acteurs », déclare  Directeur de cabinet du ministre togolais aux participants de la rencontre.

Le Directeur des programmes et projets du GIABA,  Dr Bruno Nduka,   annonce   pour sa part la création d’un réseau  à la fin des travaux.

Le Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest  (GIABA) a été établi en 2000 par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).La création du GIABA est une réponse majeure et la contribution de la CEDEAO à la lutte contre le blanchiment de capitaux.

Germain Doubididji

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here