Le ministre de l’environnement du développement durable et de la protection de la nature, David Wonou Oladokoun, a officiellement signé des sous-projets communautaire d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’ouest (WACA-RESIP) en fin de la semaine dernière à Lomé.

C’est un  projet phare du gouvernement, évalué à 1,2 milliards de FCFA pour réduire les risques des aléas naturels. Cette signature qui a eu lieu vendredi 08 novembre dernier entre les porteurs de projets et le gouvernement a pour objectif, la diversification des moyens de subsistance et pleins d’autres activités qui se déclinent.

Il s’agit entre autres de la gestion des aires communautaires de haute valeur écosystémique, la gestion durable des terres, la réhabilitation de petites infrastructures publiques endommagées par les inondations ou l’érosion, le curage des canaux naturels pour l’amélioration de la performance des canaux de drainage des eaux, la lutte contre la pollution et les activités génératrices de revenus.

<<Les résultats de la dernière cartographie de la pauvreté au Togo parlent d’eux-mêmes. De 61,7%, nous sommes parvenus à 53,5%, entre 2006 et 2017. Ces résultats encourageants obtenus par notre pays sont à saluer. Il nous faut aller plus loin comme l’a toujours dit le chef de l’État pour éliminer totalement la pauvreté tant dans les milieux aussi bien urbains que ruraux. Cet accompagnement pourra soulager un moment les communautaires bénéficiaires.>> a martelé David Wonou Oladokoun, ministre en charge de l’environnement et de la protection de la nature.

Un mécanisme de contrôle de l’exécution physique et financière va être mise en place à cet effet afin de garantir l’efficience et l’efficacité de la gestion des sous projets.

Marc Y. Gnazou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here