Lomé abrite une réunion sur le Traité sur le Commerce des Armes

0
196
?

Une rencontre sur l’incorporation des dispositions du Traité sur le Commerce des Armes (TCA) dans les systèmes juridiques nationaux des Etats francophones a débuté ce mardi 1er octobre 2019 à Lomé.
La rencontre réunit jusqu’au 3 octobre des participants venus du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Madagascar, Mali, République Centrafricaine, Niger, Tchad, Guinée, Iles Maurice, Mali, Sénégal et Togo.
Pour les objectifs de la rencontre, il s’agit d’assurer l’effectivité de la mise en œuvre des dispositions du Traité sur le Commerce des Armes sur le continent Africain en général et dans les pays francophones d’Afrique.
La rencontre se déroule suivant une approche essentiellement participative. Après de brèves présentations par les personnes ressources sur les différentes thématiques, les participants se retrouveront en groupes pour échanger et approfondir les discussions ensuite, des restitutions en plénières seront organisées pour partager les résultats des travaux de groupe. Les plénières donneront lieu à des débats ouvrant sur des recommandations.
Selon, Yackoley Johsnson, Ambassadeur, Représentant permanent du Togo auprès de l’Office des Nations Unies, de l’Organisation mondiale du Commerce et des autres Organisations internationales à Genève, si les thématiques qui sont élaborés pour cet atelier découlent pour l’essentiel des recommandations d’il y a deux ans, d’autres questions en lien avec les enjeux de développement, des droits de l’Homme et de genre feront l’objet des échanges.

« Nous nous félicitons de la tenue de la rencontre de ce jour qui vise un partage d’informations et d’expériences afin que le TCA trouve sa pleine application dans l’ordre juridique des Etats concernés », a indiqué à l’ouverture des travaux, le Général de Brigade Damehame Yark, ministre en charge de la sécurité au Togo.
Le ministre a également exprimé la gratitude du Gouvernement Togolais à l’endroit de Monsieur DUMISANI et de toute ‘équipe du Secrétariat du Traité sur le Commerce des Armes ainsi qu’au Fonds d’affectations volontaire du TCA, institution dont le concours a permis de tenir la rencontre.
Germain Doubidji
.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here