OSIWA soutient la CNSC-TOGO dans sa marche pour une élection paisible 

0
146

La Concertation Nationale de la Société Civile du Togo (CNSC-TOGO) a lancé officiellement mercredi dernier à Agora Senghor, avec l’appui financier de Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), sa Mission d’Accompagnement du Processus Électoral (MCAPE), transparente et apaisée en 2020.

L’objectif du projet MCAPE est de former et de déployer des observateurs bien outillés sur le terrain pour la révision des listes électorales. Pour avoir une élection crédible, transparente, apaisée voire plausible, ce projet s’inscrit dans le cadre d’accompagnement à promouvoir la démocratie, la paix et garantie le respect des droits de l’homme.

Pour permettre à la CNSC-TOGO de réussir sa mission qui est reparti sur 6 mois, l’OSIWA lui apporte son soutien financier, afin de former des citoyens qui seront déployés dans les bureaux de votes pour des travaux spécifiques et en même temps jouer le rôle de moniteur de la violence.

Ces observateurs auront 2 rôles à jouer lors du processus électoral. Premièrement, 100 moniteurs seront déployés sur le terrain pour suivre la révision de la liste électorale de 2020. Ensuite, 220 observateurs seront au piquet et 120 seront des mobiles. Ces observateurs au piquet joueront le rôle d’alerte riposte alors que les mobiles vont sillonner quelques bureaux de votes et après revenir suivre le dépouillement afin de renforcer les capacités de la société civile lors des élections.

<< Nous avons formés les facilitateurs de dialogue communautaire qui sont dans les communes et qui interviennent pour accompagner dess communautés dans la résolution, la prévention et la transformation des conflits>>, a déclaré kepomey Koffi Dela Franck, Directeur Exécutif de la CNSC-TOGO avant de poursuivre qu’en période d’électorale les conflits sont plus sensibles et donc il faut des personnes formées pour résoudre des dysfonctionnements et des incidents observées lors de la présidentielle de 2020.

La CNSC-TOGO souhaite qu’au soir de la présidentielle de 2020, le Togo puisse réaliser des gains suffisants en matière de la transparence de tout le scrutin, de contestations de la régularité des résultats et en matière de manifestations publiques violentes suivies de mort d’homme. Notons que la CNSC-TOGO a pour but de promouvoir la démocratie et l’État de droit d’une part et ensuite renforcer la participation citoyenne au Togo.

Marc Y. Gnazou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here