Le chef de l’état Faure Essozimna Gnassingbé dans son discours lors du lancement officiel du rapport Doing business 2020, jeudi 31 octobre 2019 à Lomé a indiqué que l’année prochaine il «  ne veut pas avoir honte  ». il n’a pas fallu de plus pour que le débat s’anime sur sa participation à la présidentielle de 2020.

Le meilleur reste à l’avenir. << Je pense déjà à l’année prochaine. Nous devons savoir que nous sommes en compétition avec d’autres pays. Ce que nous venons d’obtenir est très bien, mais il nous faut maintenir le cap. Si jamais nous régressons, l’impact sera encore plus négatif que les avancées réalisées jusqu’à présent >>, a précisé le chef de l’état Faure Gnassingbé avant de poursuivre en demandant que les réformes soit vite effectuées en 2020 même si les périodes électorales constitueraient un handicape aux investissements.

Pour le chef de l’état si le Togo recule les autres pays penseront que nous n’avons fournis aucun effort pour occuper cette place. <<Je ne veux pas avoir honte l’année prochaine. On doit tout faire pour ne pas reculer sinon d’autres diront que  c’est par hasard >> , a-t-il laissé entendre.

A travers  cette  déclaration   certains   voient  la confirmation que le Chef de l’Etat  va déposer  sa candidature aux échéances de 2020.

La constitution togolaise  vient de  consacrer la limitation du mandat présidentielle à deux au Togo et juridiquement le président Faure peut postuler à nouveau pour la magistrature suprême. En tout cas, dans  le camp politique du président  plusieurs voix s’élèvent pour qu’il soit leur porte étendard  à la prochaine présidentielle.

Marc Y. Gnazou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here