Togo : La 5ème édition Nuit des Droits de l’Homme intègre la problématique  Covid19

0
36
?

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) célèbre cette année la cinquième édition de la Nuit des Droits de l’Homme placée sous le thème « Covid-19 : Ne sacrifions pas les droits Humains ». L’information est donnée ce jeudi 15 octobre par les responsables du Cacit lors d’une rencontre avec la presse.

Au total, dix-huit (18) acteurs de diverses catégories seront identifiés, encouragés et primés. Douze acteurs de la société civile seront primés dans neuf catégories différentes.

Il s’agit des catégories,  les  droits de l’enfant, les droits de la femme, les droits des personnes âgées, les  droits des personnes  en situation du handicap, le droit des détenus, le droit à la santé, le soutien aux  personnes démunies, les medias engagés dans la lutte contre la propagation de la Covid19 en lien avec la promotion des droits de l’Homme et enfin la responsabilité sociale des Entreprises.

Le président du CACIT  explique que cette cinquième édition  tient compte de la problématique des droits de l’homme dans ce contexte de crise sanitaire. «  Nous avons estimé que ce n’est pas parce qu’il y a une crise sanitaire que cela doit encourager la violation des droits de l’homme  ou que nous devons baisser la garde quant à la protection des droits de l’homme. Nous avons estimé que le thème soit « « Covid-19 : Ne sacrifions pas les droits Humains », afin que les acteurs puissent continuer  par œuvrer   pour que les droits humains soient protéger même en temps de crise  », explique Me Claude Kokou Amégan le président du CACIT.

Pour la première innovation, de cette édition, relève le président du CACIT,  c’est le respect des mesures barrières.  La soirée de récompense prévue pour le 19 décembre 2020 sera marquée par le format de l’organisation qui prendra une forme de dîner de gala dans un jardin. Elle regroupera cinquante (50) personnes.

La réception des candidatures  des candidatures prend fin le 4 décembre prochain.

Germain Doubidji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here