Traque des auteurs de la profanation des mosquées: La piste des bêtes sauvages

0
999

 

Les autorités togolaises vont-elles privilégier  aussi la piste des animaux  dans le cadre de la traque des  auteurs  de la profanation mosquées au Togo ?  C’est la question teintée d’une  petite dose d’humour   qu’on peut se poser après avoir écouté le ministre togolais de la protection civile qui a été  lundi 6 août  sur les lieux des où les mosquées ont été profanées.

Le ministre en effet, dans une boutade comme il en a l’habitude   déclarait qu’il ne «   sais pas si ce sont les êtres humains qui  sont responsables de la profanation  ou ce sont les animaux».  Il devrait par la suite être menaçant.

« Si ce sont les êtres humains qui le font qu’ils se ressaisissent. Les instructions sont fermes, nous allons découvrir ceux-là qui le font », a déclaré le ministre.

Le mot est lâché, il demande  notamment  de savoir  s’il s’agissait des animaux ou des hommes. Alors on peut penser aisément que si  le ministre ne sait pas si ce sont les animaux ou les bêtes  qui  sont à l’origine de ces profanations, il va orienter ses recherches  dans le cadre de cette affaire  autant parmi les hommes que parmi les animaux.

Pour lui, restreindre  alors  le champ des animaux, on peut écarter les bêtes domestiques pour  la simple raison que ces derniers  devraient  intégrer l’interdiction de bruler les lieux de culte puisque vivant avec les hommes. Les bêtes qui sont  souvent  dans les airs, comme l’aigle, peuvent également être exclu du lot des suspects  parce que très loin de la bêtise humaine.

 L’autre  groupe de bêtes à également  écarter est  celui des animaux vivant  dans les eaux car  ne côtoyant  pas le feu et donc ne peuvent pas  bruler les corans comme c’est fait au cours de ces profanations.

Il ne reste que la piste des « bêtes sauvages » que le ministre peut également explorer  dans la traque  des responsables de la profanation des mosquées, bien évidemment , après celle des humains qui s’autorisent toute sorte de déviance.

Germain Doubidji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
22 ⁄ 2 =