C14 : Les libertés préjudiciables à l’harmonie du groupe

0
842

La Coalition des 14 partis de l’opposition   défraie la chronique depuis  peu sur la question du retour aux manifestations de rue. Les positions sont divergentes sur le sujet et les points de vue sont naturellement exposés par les deux  poids lourds du groupe. Une situation préjudiciable à l’harmonie du groupe.

Abordant la question de la reprise des marches lors de leur dernière réunion, le Conseiller du président du PNP, Ouro-Djikpa Tchatikpi,  estime que s’ils  ne font  pas attention, l’adversaire va profiter des marches pour créer des situations.

 «  L’adversaire tremble devant la feuille de route et si on lui donne les moyens, il va créer des situations pour refuser d’appliquer cette feuille de route. (…)On doit être vigilants, patients et éveillés. Il y a des pièges à 100 mètres devant nous  avec des voies balisées qui nous amènent directement aux pièges», a-t-il indiqué

De l’autre côté  le premier vice-président de l’Anc Patrick Lawson regrette l’arrêt des manifestations de rue. Le dimanche dernier sur Radio Pyramide Fm, il n’a pas caché son désir pour le retour  aux manifestations de rue.

Lors des dernières manifestations de la  Cohabitation auxquelles le Pnp  s’est désolidarisé, la Coordinatrice de la Coalition des 14 Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson indiquait qu’il ne trouve pas extraordinaire que des partis soient tentés de développer des relations de compétition entre eux mais  ce qui est important, c’est que ces aspirations partisanes des partis ne nous empêchent pas de réaliser l’objectif commun.

Mais à  lumière des derniers développement la crainte subsiste que les rivalités prennent le pas sur  l’intérêt commun et à cette allure au niveau de la C14 on risque de perdre l’harmonie du groupe.

InterFaxPress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 + 12 =