Le mois de la diaspora du CJD est une réussite selon Pacôme Adjourouvi

0
1279

Le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) et ses partenaires ont fait le vendredi 5 octobre 2018, lors d’une rencontre avec la presse, le bilan de la tournée du mois de la diaspora lancée le 5 septembre dernier. Pour le Conseiller Spécial du Président de la République en charge des Togolais de l’Extérieur, Pacôme Adjourouvi, l’initiative est une réussite.

Le satisfecit des officiels à la clôture du mois de la diaspora est total. « Cette initiative a permis aux organisateurs de sillonner notre pays mais aussi d’aller à la rencontre de la population pour leur parler des possibilités que regorge notre pays et ce n’est pas obligatoire de sortir de ce pays pour connaitre un avenir radieux ou connaître la réussite mais aussi attiré l’attention des jeunes sur les dangers de l’émigration », note le Conseiller du Chef de l’Etat.
Par ailleurs, il fait remarquer, a raison, que la Maison de la Diaspora, une recommandation phare des organisateurs du mois de la diaspora, va permettre aux uns et autres de savoir les opportunités qu’offrent les pays en matière d’émigration.

Environ 5000 milles jeunes touchés par l’initiative

Selon le Vice-président du CJD , Orphée ADOM la tournée du mois de la diaspora a permis de toucher environ 5000 milles jeunes et visité 21 préfecture. Il est à noter que trois communications principales ont meublé la tournée à savoir l’émigration, la décentralisation et les opportunités de de développement économique au Togo et en Afrique.

Les recommandations au terme de la tournée du mois de la diaspora
Au terme de cette tournée qui a permis d’être au contact des populations de l’intérieur du pays, de les écouter et de connaitre leurs préoccupations les organisateurs listent des recommandations. Il s’agit entre autre  de renouveler et de multiplier ces rencontres afin d’amener les populations à un réel changement de mentalités sur les enjeux de développement local et national.

Il est également recommandé de renforcer les capacités des responsables locaux sur les enjeux et les défis de la décentralisation,  d’accélérer l’installation de la maison du savoir et des opportunités. L’ accélération de  l’installation de la Maison de la Diaspora pour favoriser le retour et l’intégration des togolais de l’étranger, la création  dans l’urgence une plateforme virtuelle avec les jeunes touchés afin de répondre à leurs préoccupations et de maintenir le contact, font également parti du lot des recommandations.

Le mois des de la diaspora lancé le 5 septembre 2018   a démarré le 8 septembre par une tournée à Dapaong  qui a chuté dans la préfecture du Golfe le 30 septembre dernier.

 

Germain Doubidji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
22 ⁄ 1 =