Agriculture : Le service Chrétien d’Appui à l’Animation Rurale recentre les débats autour de l’ agroécologie

0
959

Le service Chrétien d’Appui à l’Animation Rurale (Secaar), a organisé le samedi 27 octobre dernier, une conférence-débat à la salle de l’institut Confucius de Lomé sis à l’Université de Lomé sur le thème « L’agroécologie peut-elle nourrir l’Afrique ? ».

Au cours de la rencontre, les participants ont mené des réflexions et partages sur les contributions potentielles de l’agroécologie au renforcement de la sécurité alimentaire et à l’adaptation aux changements climatiques.
L’initiative a permis également d’accentuer l’accompagnement des communautés rurales dans le domaine agropastoral, dynamiser les liens entre l’agroécologie et les disciplines du monde universitaire et motiver les participants à s’engager dans les démarches agroécologistes.

Parlant du contexte de la rencontre, le vice-président du Secaar, Roger ZÜRCHER fait savoir qu’elle s’est inscrite dans le cadre notamment de la célébration e de la journée internationale des femmes rurales (15 Octobre), la journée mondiale de l’alimentation (16 Octobre), puis de la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté (17 Octobre).
Pour sa part, le Sécrétaire Général de SECAAR ,Simplice AGBAVON, soutient fait le constat qu’ aujourd’hui le système alimentaire mondial a échoué. « La façon de produire la nourriture, de la distribuer et de la consommer ne permet pas à l’humanité de pouvoir nourrir le monde si on continue avec cette manière de produire. Donc, il faut penser à des alternatives pour pouvoir aller vers une agriculture qui préserve à la fois l’environnement et qui donne également de bons rendements », lance-t-il

A propos du  Secaar 

C’est en 1988, au Bénin, que la décision a été prise de créer un réseau entre différentes Églises et Organisations qui travaillent ensemble, alors dans le cadre de l’animation rurale. Officiellement constitué en 1994 à Yaoundé au Cameroun, le Secaar prend la forme d’une association internationale. En 1996, un bureau de coordination des activités est ouvert à Abidjan. Aujourd’hui, son siège est à Lausanne en Suisse et son secrétariat exécutif à Lomé au Togo. La mise en place de cette coordination permet au Secaar de mieux valoriser les ressources locales et d’en assurer un meilleur échange/partage de savoirs sud-sud et aussi sud-nord.

Vision
Que toutes familles et tout individu puissent pleinement s’épanouir dans un cadre de vie harmonieux, en pouvant faire face à leurs besoins de base qui sont une nourriture saine et équilibrée, des soins de santé assurés et l’accès à l’éducation et à la formation professionnelle.
Le Secaar partage la vision d’un développement holistique qui tient compte de la personne humaine dans son entier. Le Secaar désire avoir une approche globale par rapport aux problèmes liés au développement qui peuvent être techniques et matériels, mais également socioculturels et spirituels.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 × 10 =