Développement : Les Amis de la Terre exigent un Consentement libre préalable…

0
778

Les Amis de la Terre   exigent  le Consentement   libre préalable et éclairé des membres de la communauté avant le début des projets de développement de  toute entreprise opérant sur les territoires de la communauté en Afrique. Cette exigence est faite  au cours d’une conférence de presse internationale  animée ce lundi 26 novembre à Lomé par les Amis de la Terre Afrique.

 Les Amis de la Terre, relèvent dans leur déclaration liminaire, lue  par Kwami Dodzi Kpondzo, chargé de programme des Amis de la Terre  Togo,  que les transnationales approuvées par le gouvernement ont continué  à envahir les communautés urbaines et rurales  sur tout le continent. Ces projets à grande échelle et à but lucratif, observent   les Amis de la Terre,  sont pour la plus part exécutés,  sans que les communautés hébergeant  la ressource ait la possibilité de donner ou de refuser eu consentement libre préalable.

Aussi les Amis de Terre exigent-ils,  le «  Consentement   libre préalable et éclairé des membres de la communauté avant le début des projets de développement de  toute entreprise opérant sur les territoires de la communauté en Afrique ».

Selon l’organisation, le consentement  doit être donné sans force, sans intimidation, sans oppression ni contrainte, et conformément  aux processus décisionnels des communautés.

« Il devrait identifier les droits des membres de la communauté potentiellement concernées par les projets d’industries extractives et d’infrastructures », lit-on dans la déclaration dans laquelle un appel  est lancé aux gouvernent et société transnationales.

« Nous appelons les gouvernements et la société transnationales impliqués dans les ‘’projets de développement’’ en Afrique à adopter et à appliquer véritablement une politique de consentement libre, préalable et éclairé, qui soutienne et protège les droits des peuples des communautés à l’autodétermination, au  contrôle territorial et au développement », indique la déclaration liminaire.

Les Amis de la Terre  du Nigéria, de l’Ouganda, du Cameroun, du Libéria et du Togo été présents à la conférence de presse internationale de ce lundi.

Germain Doubidji

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
3 + 2 =