Daniel Lawson-Body  ressuscité un  ‘’Samedi  de  L’Harmattan’’

0
1875

L’écrivain togolais et enseignant des Universités publiques du Togo, Daniel Lawson-Body, a été  ressuscité le 8 décembre, au détour du   ‘’Samedi de L’Harmattan-Togo’’, une nouvelle initiative de débat littéraire. C’est  autour de  « Désespoir Interdit »  de l’homme de lettre et illustre disparu que les débats ont été menés.

L’œuvre, un témoignage, sur une séquence de vie de l’auteur qui partir pour une opération des yeux qui devrait  durée  trois semaines à Paris  est finalement resté dans la capitale française durant  6 mois et est  revenu  avec un pied amputé.  Il ressort des débat que l’œuvre  n’est  pas une fiction mais les faits racontés dans l’ouvrage sont  vécus par l’auteur lui-même qui  malgré la dureté des épreuves a refusé le désespoir. De cette expérience, il laisse à la postérité,  « Désespoir Interdit »  un ouvrage,  de 132 pages publié à titre posthume aux Editions L’ Harmattan-Togo.

Selon l’écrivain Koffi Boko, Vice-directeur de la maison d’édition  L’Harmattan-Togo, l’objectif  de ‘’Samedi  de l’Harmattan’’ est de  susciter le débat autour des  œuvres publiées aux Editions Harmattan-Togo .

Les réactions  après la première séance la  nouvelle initiale  plaident pour sa poursuite. « Je veux dire tout de suite que c’est un événement qui doit se perpétuer. C’est une satisfaction totale. Je crois que les organisateurs vont perpétuer cet événement », déclare l’écrivain togolais   Bel  BEDI, qui a participé  aux débats de ce premier numéro  sensé avoir lieu tous les premiers samedi du mois.

Daniel Lawson-Body,  est togolais, titulaire d’un Doctorat  en littérature française sur le nouveau roman français et la critique contemporaine. Il fut enseignant –chercheur aux Universités de Lomé et de Kara, département Lettre Moderne. Il est décédé le 12 avril 2015.

Germain Doubidji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 × 18 =