Mort de deux personnes à Togblékopé  : Le  contexte est connu

0
1378

Les  officiels togolais expliquent  la mort deux personnes retrouvées dans la localité de Togblékopé à environ 1 Km de la route nationale N°1 en marge d’une manifestation de la coalition des 14 partis de l’opposition ce samedi 8 décembre 2018.

Le Commandant adjoint de la Force Sécurité Elections 2018, le Lieutenant-colonel Yaovi Okpaoul  parle de comment la FOSE est alerté sur les deux cas de morts. « Nous avons été informés aux environs très tôt qu’il y a des barricades qui sont érigées partout dans la ville et spécialement sur nationale N°1 en direction du nord. Nous avons, en notre qualité de Force spéciale élection, déployé nos troupes pour aller dégager la voie et faire en sorte qu’on puisse ouvrir la nationale aux passagers », indique le  Commandant qui ajoute que : «  L’opération n’était pas pour autant compliquée, mais à chaque fois qu’on dégageait la route les riverains continuaient par en ériger. On était encore là-dessus quand un riverain est venu vers le Commandant de la FOSE et lui annonce qu’on a trouvé un corps qui gît dans le sang à environ 1 km de la route côté gauche »

 La troupe est allée constater sur les lieux qu’il y avait effectivement un corps qui gisait dans le sang, poursuit le Commandant qui dans la foulée relève que leur  devoir dans ces circonstances est tout de suite d’appeler la brigade territoriale compétente du milieu pour ouvrir immédiatement une enquête.

Les  éléments seront à nouveau appelés quelques minutes après par d’autres riverains qui ont découvert un nouveau corps, celui  d’un adulte qui gisait non loin du premier, renseigne le Commandant.

Une FOSE non létale

 

Le Commandant adjoint de la Force Sécurité Elections 2018, le Lieutenant-colonel Yaovi Okpaoul,  est formel,  en disant que les décès ne sont pas dus à l’intervention de ses éléments qui étaient dans le quartier pour libérer la route Nationale N°1 prise d’assaut par des jeunes manifestants qui y ont érigé des barricades pour bloquer le passage.

Le Commandant fait observer que les forces de la FOSE portent des grenades lacrymogènes, des bâtons et des casques de protection, mais  pas d’armes létales.

Par ailleurs, un dans un communiqué   samedi gouvernement, souligne que   les premiers éléments recueillis sur place font état de ce que des ‘individus non identifiés et armés, circulant à bord d’un véhicule, type 4×4, de couleur noire, qui auraient fait usage de leurs armes dans la zone.

« Les investigations sont en cours pour élucider les circonstances de ces faits graves. Aussi, le véhicule en cause ainsi que ses occupants font-ils en ce moment l’objet de recherches actives par les services de police et de gendarmerie », indique le communiqué du gouvernement.

 Pour cause de déroulement de la campagne électorale  et conformément à la loi, le gouvernement interdit les manifestations de l’opposition.

InterFaxPress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 ⁄ 6 =