VIème législature au Togo: Le devoir de l’enracinement de la démocratie

0
718

Le doyen d’âge, André Kwasi Johnson de l’Union des Forces de Changement (UFC) a présidé mardi 8 janvier 2019 la rentrée parlementaire de la VIème législature au Togo.  Il a indiqué que la présente législature doit poser des actes qui garantissent l’enracinement de la démocratie au Togo .

La session qui s’ouvre, devrait indiquer  le doyen d’âge André Kwasi Johnson,  alors que des cœurs sont encore meurtris suites aux épisodes regrettables et douloureux que notre pays a connus ces derniers temps.

« J’ai conscience que le chantier qui nous attend est énorme et le monde entier nous observe et que nous devons poser des actes qui garantissent l’enracinement de notre démocratie », a-t-i l déclaré par la suite.

Les  résultats définitifs des élections législatives du 20 décembre 2018  proclamés par la Cour constitutionnelle ce lundi 31 décembre donnent à l’Union des forces du changement de 7 sièges  , MPDD  2 , le  NET 3, le PDP et le MRC ont chacun 1 siège. Au niveau des listes indépendantes, les 18 sièges sont validés. UNIR, le parti au pouvoir qui a obtenu 59 sièges.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 ⁄ 5 =