La section UFC 4eme arrondissement sensibilise sur les élections locales

0
642

La section UFC 4eme arrondissement a organisé sous l’impulsion de ses femmes, une section de formation sur les élections locales  le samedi 30 mars 2019 à Lomé. La section d’information et de sensibilisation placée sur le thème : « Gouvernance partagée » a été animé par  Bernard Bokodjin.

L’instructeur  dans son exposé, a expliqué  que les prochaines locales vont concernes les communes qui sont les regroupements de canton puis les préfectures.  Il fait savoir donc que  lors des prochaines élections locales on va élire les conseillers municipaux et des conseils préfectoraux.

 Par ailleurs, il a expliqué aux militants de ‘UFC que les élus locaux auront pour tache de définir la politique de développement de leur ressort territorial mais on n’aura pas la délégation  de la diplomatie ou encore la politique de défense.

L’honorable Léonardina Rita Doris Wilson-de Souza de l’UFC, explique les raisons qui ont poussé à cette initiative. « Ce qui nous a poussé, c’est que l’UFC dans la même vision depuis des années, faire de la politique d’accord mais ne pas oublier le développement et ceci dans une atmosphère paisible. Comme de la fédération de Nyékonapoè est très dynamique et il y a un groupe de femme qui appuie le président et ils ont su nous attiré », a-t-elle indiqué.

Les locales, ajoute-t-elle  sont proches et  dans ce cadre là pour que les  messages lors des campagnes passent sur le terrain il faut que les   gens comprennent  ce que c’est, qu’est-ce que les locales, quels sont les enjeux, c’est pour cela que nous avons faire venir l’instructeur pour leur expliquer en langue.

L’honorable  Gaëtan Doh Ahoomey-Zunu abonde dans le  même sens. « Nous parlons de changement et le changement a plusieurs secteurs, plusieurs   paramètres qui permettent la réalisation  de ce changement. Nous avons le devoir d’expliquer les mécanismes  qui permettent  le changement vers le   développement, le mieux être le mieux vivre.  Les élections locales sont prévues et il est de bon ton que nous expliquons,  et quel sera le rôle de chacun  et chacune, qui peut être candidat, qu’est sait un conseiller municipal, un maire, quelles sont leurs prérogatives », indique-t-il avant d’ajouter qu’il a demandé aux militants de faire partager l’information reçue.

« Je leur demande d’aller vulgariser  la formation pour faire en sorte que  tous beaucoup de nos concitoyens soient au courant   au même titre que ceux qui sont initiés de cette formation. Voilà pour moi c’est une grande joie  de voir beaucoup de nos militants surtout les femmes  s’intéresser à la chose  publique », indique honorable  Gaëtan Doh Ahoomey-Zunu.

Le Togo pourrait organiser les élections locales  au cours de cette année 2019. Les  signaux semblent converger en ce sens.

Germain Doubidji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 − 1 =