Un produit cancérigène utilisé dans le pain indigne  l’ OADEL

0
909

 L’Organisation pour l’alimentation et le Développement Local(OADEL) a  alerté  mardi 14 mai sur  l’utilisation  de l’améliorant du Bromate de potassium, dans la fabrication du pain alors que ce produit se trouve être  cancérigène.  La révélation est faite par OADEL lors d’une  conférence publique sur le thème : « Bromate de potassium, ce tueur silencieux que nous mangeons tous les jours au Togo ».

Le Directeur exécutif de l’OADEL,   Yawo Tata Ametoenyenou  relève que  dans le cadre d’un projet avec les boulangers et les boulangères, ils se sont rendus compte que ceux-ci  utilisent un améliorant qui s’appelle comprimé B qui permet au pain de gonfler, de garder sa forme  mais dans les recherches,  il est apparu que ce produit utilisé pour faire ce genre de pain est un produit  cancérigène.

Le directeur exhorte donc  les consommateurs à s’assurer que les pains qu’ils consomment ne contiennent pas  le Bromate de potassium

Il demande également aux  autorités notamment les ministères du commerce et de la santé  à interdire l’importation et la commercialisation de tous  produits contenant du Bromate de potassium sur le marché.

Revenant sur la dangerosité du Bromate, l’ingénieur agroalimentaire, chef section Technologie Alimentaire à l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA),  Martin Kokou AZIATO fait savoir que ce n’est pas un produit dont l’effet est simultané mais une dizaine d’années après, les consommateurs constatent les effets qui sont  des cas de cancer.

«  Nous sommes tous exposés aux risques de ce produit. Même les fabricants du pain. Parce qu’en touchant ces comprimés dangereux, ils sont ceux qui meurent très vite d’ailleurs, ceci dans l’ignorance. La majorité ne le sait pas, mais nous comptons mener des sensibilisations pour que tout le monde prenne conscience afin d’utiliser à la place de ce produit, des améliorants recommandés et par-dessus garantir la santé des consommateurs », indique Martin Kokou AZIATO.

La Ligue Togolaise des Consommateurs (LCT) et d’autres organisations de la société civile étaient présente lors de la rencontre avec la presse.

Germain Doubidji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 × 23 =