Le G7 publie un document d’analyse du 27e dialogue inter-togolais

0
721

Le groupe des sept Organisations de la Société Civile togolaise notamment  WANEP-Togo, CNSC-Togo, ACAT-Togo, CACIT, REPSFECO-Togo, CEJP-Togo et SADD ont présenté jeudi 29 août 2019 un document d’analyse sur le 27e dialogue inter-togolais et la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO.

Le document qui revient sur la problématique de crise politique au Togo  relève que le processus de mise en œuvre de la Feuille de route de sortie de la Cedeao donne des résultats mitigés, une impression d’inachevé. Dans la foulée, un certain nombre de recommandations sont formulées à l’endroit du gouvernement de la société civile, de la classe politique et de la Cedeao.

Les recommandations à l’endroit du gouvernement

Au gouvernement togolais, il est recommandé, la nécessité de poursuivre et de renforcer les mesures d’apaisement et de restauration de confiance entre tous les acteurs politiques en procédant à la libération de  de toutes les personnes arrêtées dans le cadre des manifestations politiques. Le gouvernement est également invité à décrisper l’atmosphère et l’espace politique et  à prendre courageusement des mesures  pour fiabiliser le fichier électoral.

Les recommandations à l’endroit de la société civile

Dans le document, il est demandé entre autres à la société civile, d’entreprendre un plaidoyer pour un dialogue politique entre togolais, pour les Togolais et surtout sans intervention extérieur, dont la société civile serait  l’investigateur et le porteur, entreprendre un plaidoyer pour un règlement  consensuel de la question du fichier électoral, faire du monitoring des dispositions à risque  de la nouvelle loi fondamentale.

Recommandations à l’endroit de la classe politique

Il est demandé à la classe politique, d’accepter sans condition, un dialogue politique réunissant  toutes les forces vives de la nation  inter-togolais togolais qui  qui devra permettre au pays d’aller vers de nouveaux armistices fondateur de la République et de la nation togolaise, orienté vers le vivre ensemble dans le grand pardon, la tolérance  et l’acceptation mutuelle pour un Togo réconcilié avec lui-même, uni démocratique et prospère.

Il est  également recommandé à la classe politique d’œuvrer à l’émergence  d’un troisième courant politique  pour sortir du piège sans fin du bipartisme.

Recommandations à l’endroit de la Cedeao

Par ailleurs, il est demandé à la Cedeao, dans le document,  de faire un suivi de proximité afin de garantir la non modification ultérieur  pour les mobiles politiciens  des dispositions de la nouvelle réforme constitutionnelle¸ notamment la limitation du mandat présidentiel à deux et les élections et le scrutin uninominale à deux tours.

Le document est  élaboré avec l’appui de la Fondation Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) dans le cadre du « Projet vulgarisation et renfoncement des capacités des membres du G7 et suivi de la mise en œuvre de la feuille de route pour une sortie de crise sociopolitique togolaise ».

InterFaxPress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =