Le   GF2D outille des acteurs sur les  principes de la mobilité transfrontalière

0
951
Photo reporterdafrique.com

Un atelier de formation sur les principes de la mobilité transfrontalière et les procédures douanières aux postes de  Kodjoviakopé, Sanvee Condi ET Cinkassé a eu lieu les 30 et 31 août à Lomé à l’initiative du Groupe de réflexion et d’action Femme, Démocratie et Développement (GF2D) .

La session a  réunit une quarantaine d’acteurs  parmi lesquels, les  leaders communautaires, des conducteurs, des membres de syndicats de commerçants, des transitaires et des professionnels de média.

Selon les informations, ces acteurs interviennent dans le cadre du projet ” Promotion d’une citoyenneté communautaire à travers la sensibilisation sur la carte biométrique et la lutte contre les tracasseries aux postes frontaliers du Togo”,  du Groupe de Réflexion et d’action Femme Démocratie et Développement (GF2D).

Durant deux jours, les participants  ont été édifiés sur les principes de la libre circulation  des personnes, le droit de résidence et d’établissement dans l’espace Cedeao, les documents administratives de voyage, les procédures de dédouanement aux postes de contrôle de Kodjoviakopé, Sanvee-Condi et Cinkassé puis sur la traite des personnes et le trafic illicite des migrants.

Selon la Secrétaire Générale du GF2D, Michèle Noussoessi Aguey, cette formation sera suivie des activités de sensibilisation de la population pour une appropriation du protocole de la CEDEAO sur la libre circulation de personnes et des biens ainsi que la mise en place d’un comité de surveillance locaux aux postes de Sanvée Condji, Kodjoviacopé et Cinkasse.

InterFaxPress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
11 × 21 =