Yawa Djigbodi TSEGAN s’inspire du modèle de développement de l’Egypte au profit du Pnd

0
949

Caire, la capitale égyptienne, la ville se métamorphose à grande vitesse et présente des atouts touristiques et économiques. Ce modèle de développement inspire le Togo avec la mise en œuvre de son plan national de développement PND. Et  déjà le séjour de la présidente de l’Assemblée Nationale  et sa délégation au pays des pharons balise la voix à de nouvelles relations de coopération bilatérale entre le Togo et l’Egypte.

Une visite au ministère de l’investissement international et de la coopération de ce pays a permis d’apprécier tout un système numérique et technologique mis en place pour diffuser des informations sur les opportunités d’investissement qu’offre ce pays. Le niveau des échanges commerciaux avec les autres pays sont aussi disponibles sur place.

Un espace de coaching est également prévu pour les jeunes entrepreneurs et les startupers. Ces expériences égyptiennes seront partagées avec le Togo dans le contexte de la dynamisation de leur relation. Les 2 pays se préparent à célébrer bientôt  60 ans de leur relation d’amitié et de coopération fructueuse.

Au-delà d’une visite de travail et de renforcement des relations parlementaires entre le Togo et l’Egypte les bases d’une nouvelle collaboration entre les 2 pays sont jetées au Caire en faveur de leur peuple. Le parlement togolais avec à sa tête Yawa Djigbodi TSEGAN  joue ainsi sa partition pour une meilleure  mise en œuvre du Plan National de développement aux côtés du gouvernement.

C’est donc une nouvelle page de l’histoire des relations d’amitié et de coopération égypto-togolaise qui s’écrit avec de grandes perspectives. Les 2 pays ont déjà des approches communes sur la coopération sud-sud et  les questions de développement économique du continent notamment  la mise en œuvre efficace de la zone de libre échange en Afrique.

Visite de la la Ferme ESRA

A 150 kilomètres environ du Caire, la Ferme ESRA. Un centre crée grâce au projet de bonification et de viabilisation des terres dans cette région égyptienne. Il est connu pour sa particularité en matière de  formation des jeunes et femmes entrepreneurs et la qualité des produits laitiers transformés sur place. Des centaines de bœuf et variétés de  vaches laitières dans cette ferme rurale sont suivis de près pour un meilleur rendement et une production qui respecte les normes internationales. Ici la délégation du parlement togolais reçoit des explications sur le fonctionnement de cette ferme organisée en  coopérative et accompagnée par le gouvernement égyptien sur toute la chaine ; de la production à la distribution des produits laitiers.

Ce modèle de production du lait et autres produits laitiers inspire le Togo qui importe 70 à 75% de produits laitiers. Une telle initiative est en cours dans la région des savanes. L’IFAD de barkoissi en construction après celui d’Elavagon dans l’Est-mono. Ces IFAD vont  non seulement permettre au pays de produire d’importantes quantités du lait mais aussi contribuer à la création des emplois durables aux jeunes et aux femmes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =