Kossivi EGBETONYO poursuit la prise de contact avec les acteurs culturels

0
805

Démarrée depuis le 21mai dernier, la tournée de prise de contact avec les acteurs et promoteurs culturels du Togo, initiée par Monsieur le Ministre de la culture, du tourisme et des loisirs, se poursuit dans la partie septentrionale du pays. Les 3 ,4 et 5 octobre 2019, le Ministre Monsieur Kossivi EGBETONYO se rend respectivement à Sokode, à Dapaong et à Kara pour rencontrer ceux qui animent la vie culturelle de ces régions.

L’objectif principal que se fixe Monsieur le Ministre est de toucher du doigt les difficultés que vivent ces acteurs et promoteurs sur le terrain. Aussi, voudrait il échanger directement avec eux pour qu’à l’issue des solutions concrètes puissent être trouvées.

Déjà à Sokode ce 3 octobre, ils étaient nombreux, très nombreux ces acteurs et promoteurs de la région centrale à répondre à l’appel de Monsieur le Ministre. Monsieur le préfet de Tchaoudjo qui n’a pas voulu se faire conter l’événement a dans son adresse, rendu un hommage mérité à Monsieur le Ministre pour tout ce qu’il a entrepris depuis sa nomination pour la valorisation de la culture Togolaise. Il a ensuite exhorté les participants à prêter une oreille attentive au message de Monsieur le Ministre.

Le porte-parole des acteurs a de son côté remercié le Ministre pour son investissement dans la culture et surtout pour avoir bien voulu faire le déplacement dans la région.

Monsieur le Ministre, après avoir situé et canalisé les échanges, a laissé libre cours aux débats. « Nous sommes en famille, vous pouvez poser toutes les questions que vous avez, pas de tabous » a dit monsieur le Ministre.

Au centre des débats, la gestion du fonds d’aide à la culture. Comment faire pour que le FAC puisse véritablement aider ? Telle est la préoccupation essentielle de Monsieur le Ministre.

De tous les débats, il faut retenir que la problématique aujourd’hui au Togo est de travailler à ce que la culture soit rentable, dynamique et que l’industrie culturelle Togolaise puisse permettre de parler du Togo au-delà de nos frontières. Le fonds d’aide à la culture, pour être mieux gérée désormais, ne doit plus être considérée sous l’angle géopolitique. Le seul critère qu’il faut considérer reste la qualité/performance du projet.

Les projets soumis ne seront plus financés parce qu’ils appartiennent à telle ou telle région, mais parce qu’ils promettent des résultats concrets, parce qu’ils sont basés sur une gestion axée sur les résultats. Pour arriver à cette fin,le Ministre invite les acteurs à se regrouper ou à se  retrouver autour des projets phares et innovants.

InterFaxPress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 ⁄ 3 =