Cantine scolaire : les échos du terrain réconfortent

0
679

 Le  programme des cantines scolaires fait baisser le taux d’abandon des classes dans les zones où le programme est mis en œuvre. Les échos du terrain le  confirment.

Selon Zonor Kpessou, Directeur de l’EPP Gninoumé  où le programme est mis en œuvre, les écoles sont vides à partir du second trimestre et des fois même juste à la fin du premier trimestre.  Il renseigne qu’ après  5 ans de vie avec la cantine scolaire  les choses ont radicalement changé.

« Les élèves ne partent plus à la maison, les absences sont terminées et surtout nous n’avons plus d’abandons. Ce qui réjouit c’est que les résultats s’améliorent un peu. Quand l’élève vient à l’école et il sait qu’il va manger, il reste jusqu’à la fin. L’autre témoignage est que d’autres reviennent même vite dans la soirée, car ils sont rassasiés avant de rentrer. C’est un bon programme à pérenniser », indiqué Directeur.

Pour les résultats du programme de cantine scolaire, on note qu’il a fait baisser le taux d’abandon scolaire qui est de 0,8% dans les écoles à cantines contre 1,5% dans celles qui n’en bénéficient pas. Il a également favorisé l’augmentation des effectifs scolaires dans les établissements bénéficiaires. Cette augmentation est de 10,3% dans les écoles bénéficiaires contre 0,6% dans les écoles non bénéficiaires.

InterFaxPress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 ⁄ 5 =