Au Togo dans le cadre de la lutte contre le SIDA, le pays relève de grands défis

0
542

Au Togo dans le cadre de la lutte contre le SIDA, le pays s’est fixé des objectifs ambitieux. Premier objectif : les trois 90, c’est-à-dire que 90% des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) connaissent leur statut, que 90 % parmi ces personnes séropositives reçoivent des antirétroviraux et 90 % parmi ces dernières ont une charge virale non détectable.

Efforts du Togo par rapport à ce premier objectif : 73 % des PVVIH connaissent leur statut et 81 % parmi elles reçoivent les antirétroviraux nécessaires à leur prise en charge.

Cela veut dire que fin 2018 environ 64.OOO PVVIH parmi les 110.000 dans le pays recevaient ces médicaments. En 2019, ils sont 70.000 PVVIH à recevoir ces médicaments. Il est à noter cependant que seuls 34 % des 12.000 enfants de 0 – 14 ans vivant avec le VIH dans le pays reçoivent un traitement antirétroviral en raison du faible taux de dépistage du VIH chez ces enfants. Depuis 2010, la couverture connaît une tendance à la hausse même si la progression reste lente.

Deuxième objectif fixé par la communauté internationale auquel le pays s’attèle c’est l’élimination de la transmission du virus VIH de la mère à l’enfant. Au Togo, le taux de couverture des femmes enceintes est passé de 16 % en 2010 à 80 % en 2018.

Avec un tel progrès, l’on peut espérer que d’ici peu de temps le taux de couverture souhaité de 95 % pourrait être atteint. Ainsi la chaîne de transmission du virus de la mère à l’enfant sera totalement coupée

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 − 9 =