La chronique des déboires du Prof Wolou Komi à la Ceni

0
1084

Le dossier du professeur Komi Wolou  pour la présidentielle de février  2020 est rejeté par la CENI pour défaut de récépissé de cautionnement à payer au trésor public. Le  professeur Wolou Komi  est très amer.

Selon Wolou, cette exigence n’était pas mentionnée dans le communiqué initial relatif aux pièces à fournir pour le dépôt de la candidature. Conformément à l’article 155 du code électoral et à la pratique dans notre pays devrait-il ajouter, les cautions ne sont payées qu’une fois le dossier de candidature  est étudié et validé.

<<Un récépissé définitif est délivré au candidat après versement de la caution>>, a martelé le secrétaire général du Pacte Socialiste pour le Renouveau avant de poursuivre que l’évocation du récépissé définitif signifie sans doute qu’il y a un récépissé provisoire lors du dépôt de candidature.

Il parle dans la foulée de  violation des dispositions du code électoral mais aussi une source d’insécurité juridique.  Pour le moment la Ceni n’a pas communiqué sur le sujet.

La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni), à travers un communiqué signé en date du 07 janvier dernier, a informé les candidats déclarés à l’élection présidentielle de 2020, que la date butoir des dépôts est fixée au 08 janvier 2020 à minuit.

Marc Y. Gnazou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
50 ⁄ 25 =