Le souci du gouvernement est l’amélioration constante des droits de l’homme selon Mme Messan Pierucci Marcelline

0
836


Le Ministère des Droits de l’Homme et des Relations avec les Institutions de la République (MDHRIR) avec l’appui du Procema- Togo a organisé un atelier d’échange des membres de la plateforme multi acteurs ce mercredi 29 janvier 2020 à Lomé.

Deux points essentiels ont meublé les travaux de cet atelier d’échange à savoir la mise en œuvre des recommandations et le bilan des activités de la plateforme multi acteurs.

La plateforme multi acteurs est un cadre de concertation entre l’État, les institutions de la République, les organisations de la société civile et l’organisation des défenses des droits de l’homme. L’objectif de ce cadre qui a été mis en place, 1 ans déjà, est de permettre aux participants de procéder à l’évaluation de la mise en œuvre des recommandations issues de l’EPU et du comité contre la torture pour le Togo et de faire le bilan des activités de la plateforme multi acteurs (PMA).

Selon la représentante du ministre en charge des droits de l’homme, Mme Messan Pierucci Marcelline, la directrice générale consolidation de la démocratie de l’homme, le souci du gouvernement est l’amélioration constante des droits de l’homme. C’est ce qui explique Poursuivant-elle d’énormes réformes entreprises ces dernières années dans le domaine des droits de l’homme. << La plateforme multi acteurs a été mis en place vers octobre 2018 et a travaillé pendant 1 ans, essentiellement sur la problématique des droits de l’homme avec l’idée d’échanger avec la société civile, de pouvoir discuter ensemble au sein d’un cadre qui n’est pas un cadre de décision mais plutôt d’approfondissement d’un certain nombre d’interrogations que peuvent avoir aussi bien la partie publique et civile>> a renchérit Mme Messan Pierucci.

Pour lui, Moussa Bâ, chef du projet du Programme de la Consolidation de l’État et du Monde Associatif, le gouvernement togolais s’est engagé par rapport à la torture. Il y a une volonté de l’État togolais de venir rend compte à son peuple devrait-il ajouter à travers donc ses représentants de la plateforme multi acteurs.

Rappelons que le Programme de Consolidation de l’État et du Monde Associatif (Pro-CEMA) est le projet de renforcement de la société civile, de promotion de l’égalité du genre et de la culture, fruit de la coopération entre le Togo et l’Union Européenne.

Marc Y. G

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 × 1 =