Le « candidat Faure », dénonce la manipulation des symboles de la République dans les églises

0
740

Le candidat de l’Union pour la République, le sortant Faure Gnassingbé qui se lance dans la campagne de la présidentielle du 22 février prochain a dénoncé ce vendredi 7 février  certains travers   puis il a eu des discussions spécifiques avec des groupes cibles, des sociétés organisées.

A Niamtougou, lors de sa toute première sortie en campagne, le « candidat Faure » a dénoncé le mélange des genres qui se fait aujourd’hui par une frange de l’opposition. Le candidat du parti Unir, Faure Gnassingbé a dénoncé la manipulation des symboles de la République dans les églises à des fins politiques. Il fait savoir que les Togolais qui aspirent à diriger le pays doivent faire preuve de sagesse
En outre, Faure Gnassingbé  appelle les Togolais à rester souder à leurs objectifs, ceux de la paix et développement du pays.
Par ailleurs, il a dénoncé ceux qui provoquent les forces de l’ordre et de défense déstabiliser le pays et prendre le pouvoir
Il est à noter au deuxième jour de cette bataille électorale prévue pour durer 15 jours, le candidat du parti Union pour la République (Unir) a tôt fait d’être l’une des grosses attractions. Dans la préfecture de Doufelgou, ce vendredi, le candidat est à la rencontre de ses militants. Venus des localités de Siou, Koka, Baga, Ténéga, Yaka, Défalé et de Niamtougou, ils sont plus de 20.000 à répondre à l’appel de leur leader.

Le « candidat Faure », aux meetings classiques de masse, Faure Essozimna Gnassingbé a préféré les discussions spécifiques avec des groupes cibles, des sociétés organisées. Une méthode qui permet de mieux saisir les préoccupations des populations qui sont toutes différentes les unes des autres. Cela permettrait ainsi au candidat de mieux approfondir les propositions et les mécanismes de réponses.

Dans une campagne pleine de promesses pour une élection présidentielle à plusieurs enjeux, cette décision de privilégier le contact et le dialogue direct avec les électeurs est une belle pédagogie politique.

InterFaxPress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 + 20 =