Les Togolais votent dans le calme et la sérénité   loin des « sirènes »

0
792

Les Togolais choisissent depuis ce matin, du 22 février 2020, dans le calme et la sérénité leur président pour les cinq prochaines années.  Les échos du déroulement de ce scrutin depuis le l’ouverture des bureaux de vote, s’accordent sur le caractère « normal de la journée de vote ».

Selon le récit d’un reporter, sur le terrain, les queues sont bien formées devant les bureaux de vote qui sont ouverts à l’heure. Les membres des bureaux, président, rapporteur…s’activent pour bien servir les citoyens.

Les échos de plusieurs centres de vote dans la ville de Lomé sont les mêmes. Le processus se déroule dans les règles de l’art et les électeurs s’affairent pour accomplir leur devoir civique. Les informations en provenance des villes de l’intérieur du pays sont également satisfaisantes que ce soit à Kara, Sokodé, Mango ou Kpalimé.

Les « sirènes de discrédit » de cette belle journée de vote proviennent de certains activistes mais pour le moment aucune officielle ne les confirme.

Pour ce scrutin, 983 observateurs nationaux issus de 19 organisations   de la société civile observent le scrutin tandis que les observateurs internationaux sont au nombre de 280.

Le Président de la Ceni dans son message de circonstance, à la veille du scrutin, indique « qu’au bout de ce processus électoral », seule le TOGO, gagnera et non « un quelconque candidat » peu importe de quel bord politique qu’il puisse être.

C’est un peu plus de 3,6 millions électeurs qui votent aujourd’hui 22 février 2020 pour élire le Président de la République parmi 7 candidat en lice.

Germain Doubidji

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
9 × 14 =