A la découverte d’un   vaste projet mondial implanté dans un village du Ghana

0
964

Un vaste réseau de produits « bio » (une production non industrielle mais artisane améliorée) s’installe au Ghana. Dénommé W2T.O, il se veut un vaste programme mondial de lutte contre la faim, la malnutrition et les difficultés de commercialisation des produits locaux. Son ambition, procéder à la Valorisation des Acquis de l’Expérience (VAE), à l’encadrement professionnel des jeunes diplômés en vue de la certification de leurs diplômes de fin de formation et une  organisation scientifique de la commercialisation, de la distribution et de la transformation des produits agricoles. Pour s’inscrire dans le W2T.O, les critères d’admission sont souples et légers. La rédaction de Togotimes est allée à la rencontre des promoteurs. Qu’est ce qui va changer avec W2T.O. Détails dans cette interview.

Une nouvelle initiative en faveur du monde agricole actuellement en place au Ghana. De quoi s’agit il?

W2T.O: Ses ambitions. C’est un vaste projet mondial implanté dans un village du Ghana qui commence par des village à partir d’une formation bilingue d’une centaine de stagiaires. Il a pour ambition de procéder à la Valorisation des Acquis de l’Expérience (VAE), à l’encadrement professionnel des jeunes diplômés en vue de la certification de leurs diplômes de fin de formation et une  organisation scientifique de la commercialisation, de la distribution et de la transformation des produits agricoles.  Les stagiaires ainsi formés assureront le prolongement du projet à travers le monde à travers un vaste réseau de produits « bio » (une production non industrielle mais artisanale améliorée).

W2T.O  est un vaste programme mondial de lutte contre la faim, la malnutrition et les difficultés de commercialisation des produits locaux. Se nourrir et être capable de bien se nourrir pour fournir de façon permanente des produits agricoles de bonne qualité à l’Autre: telle la vision de W2T.O pour l’avènement d’un Nouvel Ordre Mondial sain et toujours plus humain.

Le W2T.O attend former les jeunes, quels les modules autour desquels se dérouleront la formation et pendant combien de temps? Et la finalité ?

World Trade and Training business Office (W2T.O): Missions, activités et champs d’intervention ou domaines de compétence des apprenants et des stagiaires et de l’institution

  1. Formation qualifiante et recherche appliquée en alternance en français, en anglais et en arabe (institut des langues, pratique des métiers des affaires, formation des guides des Affaires et des guides touristiques), séjours linguistiques et colonies de vacances
  2. Transformation agroalimentaire ( Industries agro- industries et chimiques) et commercialisation ( imports/exports)

3.Micro-finance,  Commerce International Transfrontalier,

et bureau de changes ( formation au management des Ports secs et des marchés de gros )

  1. Industries Hôtelières et touristiques (Chaîne « Hôtels-écoles, Agence de voyage, hébergement, restauration, pâtisserie)
  2. Transports (Télé Moto-taxi, Télé- taxi et Voitures de location)
  3. Représentation institutionnelle et domiciliation de business
  4. Organisation et animation d’événements ( fêtes, mariages, funérailles, baptêmes, festivals)

Avec cette nouvelle initiative qu’est ce qui va changer dans le quotidien habituel de l’africain ?

La confiance en soi. Une plus grande valorisation des produits et des productions des professionnels de la terre que nous appelons « planteurs ».

Une incitation à la généralisation de la  transformation des produits de chez nous dans des espaces qui accordent une attention particulière à la qualité de l’hygiène et de la santé alimentaire de proximité.

Quels sont les critères qui entrent en jeu dans la sélection de ceux qui seront formés ? Et combien va coûter la formation pour combien de temps.

Les conditions et modalités d’inscription

  1. Dossier d’inscription

– fiche d’inscription W2T.O dûment remplie

– un extrait de naissance

– une assurance maladie couvrant la période de stage

– une photocopie des diplômes légalisés

-2 photos d’identité récentes et de même tirage

– les reçus de banque justifiant la totalité des  paiements ci dessous mentionnés

– 2 tenues de travail et 2 blouses

  1. Les frais d’inscription de formation et d’encadrement

Étudiants ghanéens

– frais d’inscription : 500 Ghc

– frais de formation et d’apprentissage : 1200 Ghc

Autres Étudiants

– frais d’inscription : 50 000 CFA  ou 111 dollars Usd

– frais d’apprentissage : 250 000 F.CFA ou 555,5 dollars Usd

  1. Modalités de recrutement

– entretien d’évaluation de niveau et d’orientation en culture générale

– en langues ( pratique linguistique)

– test de détection des besoins de formation et de spécialisation.

  1. Nombre de places par session: 100

Pourquoi avoir pensé à une consommation saine et bio pour les africains et ailleurs ?

D’abord parce que nous disposons de ce qu’il faut pour nous nourrir convenablement.  Ensuite, parce que notre mode de vie a considérablement changé, qui fait que ni la qualité de l’hygiène alimentaire ni celle de l’environnement dans lequel les mets sont préparés ne semblent préoccupés personne. au coeur de nos marchés plus à ordures pour bétail qu’à besoin de santé humaine. Ainsi, l’environnement de la « petite transformation locale « (manioc, maïs, piment,  tomate…) rivalise avec des immondices et tout autre déchet domestique. La chaîne alimentaire est donc malheureusement parsemée d’insalubrité et déchets auxquels s’ajoutent des mains à tout faire sans aun soin spécial, qui servent à les confectionner (le foutou ou le foufou de banane, de manioc ou d’igname par exemple) et à les servir ainsi que cela apparaît dans la fabrication et la distribution de l' »attieké ».

Grande et de plus en plus grandissante est l’insécurité alimentaire, un facteur de baisse de productivité intellectuelle et physique. Or les produits d’assaisonnement importés, eux-mêmes soumis à deux défis majeurs que sont la conservation et, parfois, le non respect des dates de péremption, finissent par transformer des aliments frais en produits avariés et des aliments de bonne qualité en produits toxiques. Il va sans dire que dans ces conditions, un taux de mortalité pernicieux peut  être observé  sur une population extrêmement sensible comme celle de la petite enfance et sur les jeunes, ralentissant ainsi leur puissance de production et leurs performances en situation professionnelle.

La première génération de cent stagiaires qui sera formée pour mettre en place un réseau aura donc à se rendre dans les espaces de production (les champs), à suivre le soin à apporter aux produits à transformer dans les moulins de W2T.O.

Ainsi de cette dynamique nouvelle naîtra et se consolidera une approche holistique dans la production d’une alimentation propre et soignée suivie par des agents propres et professionnels, de  » véritables soldats de sécurité alimentaire », pour une alimentation saine, honorable et crédible pour tous en Afrique, et par conséquent, quantitativement et qualitativement compétitive sur le plan mondial. D’où la dénomination : World Trade and Training business Office (W2T.O).

NB: Pour tout contact, ouvrir ce lien que voici: https://togotimes.info/index.php/afrique/item/6171-secteur-agricole-une-opportunite-avec-world-trade-and-training-business

Lambert ATISSO  de retour d’Accra

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 − 1 =