ArtistesEnRésilience: le génie du plasticien Kokou Ekouagou s’explose

0
722

En raison de la pandémie de COVID-19, les artistes et les institutions culturelles du monde entier sont confrontés à des défis existentiels. Dans le soucis de continuer à soutenir un tant soit peu les acteurs de la scène culturelle au Togo et de leur permettre de garder le contact avec leur public, le Goethe-Institut Togo a lancé un appel à participtation au projet dénommé #ArtistesEnRésilience du 24 avril au 04 mai 2020.
Suite à cet appel à participation,#ArtistesEnRésilience, il y a eu environ une centaine de candidatures d’artistes de différents domaines artistiques.
Le jury a entre-temps sélectionné trente artistes parmi lesquels on note la présence de Kokou Ekouagou, l’artiste au talent incontestable.
Dans le cadre de ce projet, les artistes font une auto-production de vidéos dans lesquelles, ceux-ci/celles-ci parlent de leurs occupations et préoccupations du moment et partagent avec le public leur vision de l’après-pandémie ainsi que leurs projets et rêves.
Dans sa vidéo, l’artiste Kokou Ekouagou dont le travail englobe les Arts Plastiques, l’Art Vidéo et l’Art de la Performance nous parle de ses projets de vie artististique et professionnelle. « Je travaille actuellement sur « L’IDENTITE » et sur « L’ÉTAT DE L’IDENTITÉ », confie l’artiste.

Par la suite, il relève qu’ il est  inspiré par les problèmes de l’identité qui se rencontrent à tous les niveaux.
« À travers mon art, je raconte l’histoire des peuples pour mieux faire connaître chacun à l’autre et pour mieux faire face à la mondialisation. Cela m’amène donc à travailler sur l’identité migratoire de l’aspect physiologique mental et idéologique », a-t-il indiqué

« En termes de processus artistique, cette langue de conception signifie pour moi: un état de l’identité culturelle qui aidera à atteindre la paix véritable », ajoute Ekouagou.

« Après cette pandémie à coronavirus, je prévoie travailler sur mon projet NO BORDERS, qui signifie PAS DE FRONTIÈRES », indique également l’artiste qui ajoute que  ce projet met l’accent sur le brassage afin de communiquer tous les peuples.

« Je prévoie aussi, après la COVID-19, une formation aux femmes en Arts Plastiques .
J’ai constaté que beaucoup d’entre les femmes sont marginalisées dans certains domaines de la société en l’occurrence dans le domaine des Arts Plastiques.
Ce projet vise donc à contribuer à la complémentarité du genre. >>, nous raconte Ekouagou dans sa vidéo..
Les participant(e)s ont bénéficié d’une courte formation en ligne et d’une assistance technique pour l’auto-production des vidéos.
Les vidéos seront publiées chaque jour sur la page Facebook (https://www.facebook.com/goethe.lome/) et sur la chaîne YouTube (https://bit.ly/3eMgiY9). N’hésitez pas à vous abonner et à partager !
#ArtistesEnRésilience

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =