Togo : La politique publique de promotion de la femme s’arrime au PND

0
828

Le Président Faure Gnassingbé dans le cadre de la sauvegarde des acquis de la politique publique de promotion de la femme, envisage pour les prochaines années, une nouvelle politique de promotion et d’entrepreneuriat de la femme togolaise qui devrait être en phase avec le Plan national de développement (PND 2018-2022).

 Selon les informations, l’objectif est de permettre aux femmes togolaises de jouer pleinement leur rôle d’acteurs de développement et de progrès dont elle a longtemps été actrice.

La projection, selon les sources, consiste à porter le taux des femmes chefs d’entreprises de 22% à 28% et celui des femmes ayant accès au crédit de 44,36% à 60%. L’initiative présidentielle qui permet de réserver le quota de 25% de marchés publics aux jeunes et aux femmes entrepreneurs sera poursuivie et un statut de zone franche sera octroyé aux femmes afin de leurs simplifier et leurs réduire les procédures, formalités, taxes et divers coûts.

 Le  Chef de l’Etat togolais entend mettre en place des mécanismes devant accompagner les femmes dans la création des entreprises agricoles. Il s’agit à terme de porter la proportion des femmes salariées agricoles de 58,11% à 80%. Pour se faire, il est prévu qu’un quota de 30% de la superficie de chaque Zone d’aménagement agricole planifiée (Zaap), sera réservée aux femmes, et l’organisation de 50 000 femmes dans les opérations de transformation, conditionnement et commercialisation des produits agricoles.

Par ailleurs, comme annoncé par le Président Togolais en  début d’année lors de la compagne présidentielle, la césarienne, qui est déjà subventionnée à 98% par l’Etat sera totalement gratuite, tout comme la prise en charge des femmes enceintes pour les besoins sanitaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
4 + 9 =