Togo : le secteur informel aux bons soins des autorités

0
730

Dans l’économie togolaise le secteur informel occupe une place prépondérante. Tout en essayant d’accompagner les différents acteurs vers la formalisation, le gouvernement ne manque d’orienter ses projets ou programmes vers ceux-ci.

Le bilan des actions dont ils ont bénéficié ces dernières années est évocateur. Le programme présidentiel School Assur, le Fonds national de la finance inclusive (FNFI), la Délégation à l’organisation du secteur informel (Dosi), le projet « Zokeke », le Projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural (PNPER) ont joué un rôle déterminant et ont assuré un mieux-être à l’ensemble de la population.

Le FNFI a entre 2014 (année de sa création) et 2019, octroyé 1.553.201 crédits pour un montant total de 80,847 milliards de francs CFA. 95% des prêts engagés ont été remboursés. Mieux, le département a acquis son autonomie financière au cours de l’année dernière.

Il va déployer dans les mois à venir, 05 nouveaux produits pour améliorer son portefeuille et ses performances. Le nombre total de nouveaux bénéficiaires est passé à 926.352 et celui de renouvellement à 626.849. Ainsi, 1.553.201 crédits ont été octroyés avec un taux de 95% de remboursement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
5 + 30 =