Au jeune tué lors du couvre-feu à Adakpamé, la compassion des autorités togolaises

0
987

Le ministre de l’Action sociale de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Tchabinandi Kolani-Yentcharé a été dépêché ce lundi 13 juillet 2020 dans la famille du jeune tué à Adakpamé lors du couvre feu pour apporter la compassion du Chef de l’Etat à la famille éplorée.
Les autorités ont attendu que la tension s’estompe pour aller voir la famille éplorée. « Nous avons attendu que les esprits se calment pour arriver et je me réjoui de l’accueil qui nous a été réservé et je rendrai fidèlement compte au Chef de l’Etat. Ce que nous avons demandé à la famille c’est de prier pour le repos de l’âme du défunt. Le Chef de l’Etat vous l’avez tous suivi a condamné l’acte », a indiqué Tchabinandi Kolani- Yentcharé, ministre en charge de l’action sociale
La famille a apprécié hautement la démarche des plus hautes autorités du pays. « Nous saluons la démarche entreprise par le Chef de l’Etat, cela nous va tout droit au cœur », déclare un membre de la famille après l’entretien avec le ministre.
Le 23 avril au petit matin le jeune a été retrouvé mort non loin de sa maison alors qu’il était sorti pour ses besoins. Pour sa famille il a été tué par les membres de la Force anti-pandémie chargé de faire respecter le couvre-feu qui était en vigueur au moment du décès.

La situation a crée une tension dans le quartier habité par le jeune homme et a été l’origine d’un levée de bouclier des organisations de défense des droits de l’homme au Togo dont le CACIT.
Germain Doubidji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =