Togo: Un nouveau  collectif d’organisation de la société civile mis sur pieds

0
711

Un collectif d’organisation de la société civile porteuse d’une initiative dénommée « Action solidarité citoyenne. N’oublions pas les victimes » a été mis sur pieds ce mercredi 15 Juillet 2020 pour mettre en avant le caractère collectif de leurs actions.

Au total, 6 organisations se sont mis ensemble parmi lesquelles des organisations spécialisées dans la défense des droits de l’homme pour lancer une initiative dénommée « Action solidarité citoyenne. N’oublions pas les victimes » afin de mettre en avant le caractère collectif de leurs actions. Selon le professeur David Dosseh, l’un des responsables du collectif, il est important de mettre fin aux démarches individuelles et prôner une action collective.

<<Il était important pour nous en tant qu’organisation de la société civile d’adresser un message claire à la nation au vue des derniers événements tragiques que nous avons connus pendant l’état d’urgence sanitaire. Nous avons assisté à beaucoup de violence gratuite, à beaucoup de violence de la part des forces de défense de sécurité de notre pays à l’endroit des citoyens. (…) Il était important pour nous, face à derniers événements de nous exprimer clairement et de dire à l’autorité qu’il est temps que cela cesse au Togo. Le Togo doit être un état de droit dans lequel, lorsque ce genre d’événements surviennent, la justice doit s’exercer de façon implacable, claire et démocratique. Elle doit identifier les responsables, les punir afin de permettre aux victimes et à leurs familles d’être en paix. C’est pour cela qu’un certain nombre de la société civile parmi lesquelles des organisations spécialisées dans le droit de l’homme se sont mis ensemble afin de mettre en avant le caractère collectif de leurs actions, de bannir les démarches individuelles mais désormais une démarche collective>> a-t-il déclaré à la presse

L’objectif de cette initiative est entre autres le renforcement ou encouragement des débats sur les violations des droits de l’homme et la lutte contre l’impunité au Togo, amener les autorités togolaises à prendre des engagements fermes sur le respect des droits de l’homme, susciter plus d’intérêt auprès des autorités sur la question des réparations des préjudices subis par les victimes de torture tout en respectant le principe de séparation des pouvoirs et obtenir l’appui ou le soutien des partenaires du Togo sur le respect des droits de l’homme et l’état de droit.

Pour rappel, les 6 organisations de la société civile sont notamment, Collectif des associations de lutte contre l’impunité au Togo (CACIT), Front citoyen Togo Débout (FCTD), Ligue Togolais des droits de l’homme (LTDH), Mouvement Martin Luther King (MMLK), Mouvement la Patrie D’abord et Novation Internationale.

Marc Y. G

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 − 13 =