Togo:Deux raisons fondamentales pour ressusciter le ‘’ Grand Pardon’’ d’Edem KODJO

0
791

L’homme qu’on pleure et qui sera inhumé  ce jeudi 20 août 2020 a lancé déjà en novembre 1990  l’« Appel pour un renouveau démocratique au Togo : le Grand Pardon » pour résoudre la question du Togo. L’appel semble-t-il  ignorer ou mieux enterrer. Mais aujourd’hui que le porteur de « l’appel » sera inhumé, il urge de ressusciter son appel pour plusieurs raisons dont  deux  fondamentales sautent aux yeux.

Le diagnostic de la question du Togo qu’il posait déjà en 1990 relevait une société politiquement bloquée.  Il estimait  donc que «  tant que les facteurs de blocage n’auront pas été courageusement identifiés et correctement levés, nous resterons dans l’impasse,marquée par la persistance d’une approche partisane de la réalité nationale ». Le constat est que la vie politique nationale n’intègre pas correctement l’élément fondamental de blocage.

Par ailleurs, les derniers développements de l’actualité avec les « attaques » entre des formations politiques sur le lanterneau politique togolais montrent la persistance de « l’approche partisane de la réalité nationale ».

En deuxième position Edem Kodjo relève que « le jeu politique national a été sous-tendu par deux volontés antagonistes  qui anime les deux grand bloc politiques depuis les indépendances. L’accord politique RPT-UFC devrait mettre fin à cette réalité mais l’éclatement de l’UFC n’a pas favorisé la situation. Aussi, est-il toujours important d’œuvrer en ce sens. C’est à dire, travailler pour la disparition des « volontés antagonistes » préjudiciables.

Sommes toute la demande idéale d’Edem Kodjo   « de dépasser les événements tragiques qui ont marqué la vie de notre pays »  et son souhait  avec insistance   « de transcender les animosités et les haines qui en ont résulté, de dissiper la crainte et le mépris qui en ont découlé » demeurent d’actualité.

Il y a donc grand temps  de ressusciter aujourd’hui même l’appel pour  « le Grand Pardon »  d’Edem KODJO.

Germain DOUBIDJI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
12 × 9 =