Transition politique au Togo: La très belle idée qui fait abstraction de l’équilibre des rapports de force

0
947

 La transition politique revient  par intermittente dans les propositions d’approche pour la résoudre la question politique du Togo. Certains milieux politiques en font une idée fondamentale dans la quête d’un Togo idéale. Cette idée en somme est belle mais il se trouve que dans le contexte politique actuel du Togo son opérationnalisation   serait de la mer à boire.

Le fondement de la transition  politique c’est qu’elle met ensemble des protagonistes d’une crise politique et   dans une sorte de partage de pouvoir où chacun trouve son compte.  Par  ailleurs, elle a l’avantage de faciliter la baisse des tensions politique si tous les acteurs jouent franc  jeu.

L’autre chose dans le contexte togolais est que  la transition devrait permettre à tous entités impliqués dans le problème togolais de se frotter et d’apprendre le vivre ensemble ce qui devrait permettre  d’envisager l’avenir dans  tous les bords politiques sans trop d’anxiété.

Mais alors qu’a cela ne tienne,  la demande une transition politique à quelques mois après un scrutin présidentiel dont les résultats officiels  proclamés par la Cour constitutionnelle conforme un pouvoir  sonne comme un cri dans le désert.

En fait, la transition  résulte de l’équilibre des rapports de force  des entités en présence sur le terrain politique. Sans cela une demande de transition reste un vœu pieux.

Le landernau politique togolais tel qu’il se présente après le scrutin présidentiel du 22 février dernier  ne  pressage pas que le camp politique à la manette accepte  « une transition ».

Germain Doubidji

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
9 + 1 =