Togo : L’option de la bancarisation du paiement des prestations sociales et ses conséquences

0
770

La  CNSS a opté pour la bancarisation du paiement des prestations sociales depuis 2004,  Comme conséquence, ce changement a engendré la rupture du contact physique entre la caisse et les bénéficiaires des pensions et de rentes.

Clairement, elle n’avait plus la maîtrise de l’existence physique de ces bénéficiaires. D’où l’importance de la création du « contrôle de vie ».

Il s’agitd’une opération de vérification de l’existence physique des pensionnés et rentiers relevant de la Caisse nationale de sécurité sociale. Ce contrôle concerne les bénéficiaires des droits viagers résidant sur le territoire national et à l’extérieur.

Pour ces bénéficiaires qui vivent au Togo, le « contrôle de vie » consiste à vérifier à travers un kit de contrôle, la concordance de leurs empreintes digitales. Ces personnes sont tenues de se soumettre aux opérations de contrôle de viedeux (02) fois l’anentre le 30 avril et le 15 juin (comptant pour le paiement du 2ème semestre de l’année considérée) etentre le 31 octobre et le 15 décembre (comptant pour le paiement du 1ersemestre de l’année suivante), dans l’une des divisions régionales de la CNSS.

Pour ceux qui résident hors du Togo, ils sont tenus de produire deux (02) fois par an une attestation d’existence physique dont la version libre en français et en anglais est téléchargeable sur le site web de la CNSS. Ensuite, ils doivent remplir ladite attestation et la faire authentifier par une autorité compétente de leur lieu de résidence. La transmission du document à la CNSS est assurée par mail ou par voie postal.Les droits du bénéficiaire qui ne se serait pas soumis à cette opération de contrôle de vie sont suspendus jusqu’à la régularisation de la situation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
17 + 24 =