Rentrée 2020-2021 : Le choix de l’action, les perspectives apaisantes, les volontaires rassurés

0
821
?

Une sortie médiatique du   Ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof. Dodzi Kokoroko  vendredi 30 octobre, quelques jours seulement avant la rentrée scolaire 2020-2021,  relève le  choix de l’action  des autorités togolaises,  les perspectives rassurantes et des gages  aux  syndicats et enseignants volontaires.

Les autorités togolaises, selon les déclarations du Prof font le choix de l’ouverture des classes, celui de l’action donc, de l’avenir de notre République et non de l’immobilisme  comme prôné   par les alarmistes d’une réouverture des classes en période de crise sanitaire.  Le ministre rassure donc sur le respect des mesures barrières et invite tous les acteurs à jouer leur partition.

Il rassure qu’au niveau des enseignants volontaires le programme Novissi a comblé les attentes et rassure  également que le cas de  ceux qui n’ont pas été pris en compte  pour défaut de carte d’électeurs sera réglé  à la rentrée quand ces derniers seront au poste.  Un concours  de recrutement avant fin novembre avec un quota aux  enseignants volontaires est annoncé.

Au sujet de la prime d’incitation à la fonction enseignante, le souhait est de ne pas en faire une condition pour le début de la rentrée mais d’en discuter, indique le ministre. Le ministre rassure également que le gouvernement tient vivement au protocole d’accord signé avec les syndicats d’enseignants.

 

Parlant des perspectives, le ministre  rassure sur la construction de bâtiment scolaire, le basculement dans  digital  puis    la réforme institutionnelle  des structures impliquées dans la formation des enseignants.

Selon lui, les Eni, l’Ecole normale d’Atakpamé, seront reformées  puis  il aura une montée  en puissance des universités publiques pour la formation des enseignants du secondaire1  et secondaire2.

 « Notre hier scolaire est très loin de notre aujourd’hui scolaire et ce  nous proposons conformément aux engagements du Président de la République,  c’est un lendemain scolaire  meilleurs », déclare le ministre.

Il est à noter que l’institution   de la rentrée pédagogique a été  réalisée de concert  avec les acteurs du monde éducatif notamment, les syndicats, les associations de parent d’élèves   et s’est bien passée  globalement.

Germain DOUBIJI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
3 − 2 =