Le début des travaux en commission de l’étude du projet de loi de finances, exercice 2021

0
549

La présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi TSEGAN, a présidé, ce 23 novembre 2020, l’ouverture des travaux de l’étude en commission du projet de loi de finances, exercice 2021. La séance s’est déroulée en présence du Ministre de l’Economie et des Finances, Sani YAYA et du Ministre chargé des relations avec les institutions de la République, Christian TRIMUA.

La politique budgétaire de l’exercice 2021 est spécifique et consacre l’adoption totale et la mise en œuvre du budget programme expérimenté depuis 2018. Les priorités du budget exercice 2021 portent sur la budgétisation des engagements qui ressortent de la feuille de route du gouvernement traduite dans sa politique générale.

En dépit des contraintes liées à la crise sanitaire, le budget 2021 sera orienté vers les priorités sociales avec une hausse de 10,8% des dépenses sociales par rapport à l’année dernière avec 445,1 milliards de francs CFA.

« L’éducation occupe une place de choix dans le budget avec 195,5 milliards de francs CFA pour améliorer les conditions de l’enseignement au Togo. D’autres secteurs notamment l’agriculture, la santé, l’économie numérique font parties des priorités du budget exercice 2021 », a indiqué le Ministre de l’Economie et des finances, Sani Yaya.

La présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi TSEGAN,  a, pour sa part,  affirmé que le projet loi de finances exercice 2021 est celui des grandes innovations mieux, celui des grandes premières.

« Il est le premier adopté par le nouveau Gouvernement suite à l’approbation de son programme d’actions, inaugurant une nouvelle ère dans la gouvernance.  Il est aussi le premier projet de loi de finances inspiré par la vision Togo 2025 du Chef de l’Etat. C’est également la première fois que l’Assemblée nationale examine un projet de loi de finances consacré à la gestion axée sur les résultats, autrement dit un projet de loi sous forme de budget-programme. Enfin, pour la première fois, le projet de loi de finances intègrera une loi de programmation militaire en un double point de vue », a souligné la présidente de l’Assemblée.

Elle a également ajouté que l’Assemblée nationale a un rôle spécifique et distinct à jouer dans le processus budgétaire. « Ce contrôle budgétaire doit aujourd’hui être moins un contrôle de la régularité budgétaire qu’un contrôle de l’opportunité budgétaire, c’est-à-dire une vérification de l’adéquation des moyens budgétaires aux besoins de l’action de l’État. Seul le processus budgétaire nous permet de fixer un cadre global en matière de choix de gouvernance et de politique dans chacun des secteurs d’une manière concrète et fiable », a-t-elle précisé.

Yawa Djigbodi TSEGAN a par ailleurs convié les députés et commissaires du gouvernement, à fédérer les énergies, atténuer les dissensions et créer, au cours des discussions budgétaire une synergie parlementaire et ambitieuse qui servira les intérêts du Togo.

Rachel Doubidji Source  Togotopnews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 + 21 =