La bonne question à Thomas N’soukpoè, la diversion du président du BAC

0
578

Le Président du Bloc d’Action pour le Renouveau (BAC) a éludé une question qui lui a été posée ce mardi 29 décembre sur une radio locale au procédé d’une technique de diversion.

Le Président du Bloc d’Action pour le Renouveau (BAC) qui estimait que la dynamique n’a pas eu le soutien des autres formations politiques dans la quête du pouvoir s’est vu opposé  leurs déclarations selon lesquelles, ils avaient ‘’les clés pour avoir la victoire » dont un carnet d’adresse bien garni.

Le Président du BAC Thomas N’soukpoè, qui s’expliquait à ce propos se demande plutôt si ce qui se  passe aujourd’hui au Togo ne s’est déjà passé ?

Par la suite  se demande à nouveau :« la contestation électorale à résistance après les élections présidentielles de 22 février 2020, est-ce-que vous avez une fois vu ça au Togo ? ».

« Ça veut dire que les temps ont changé. Si nous avons parlé de carnet d’adresse, nous avons parlé des armées, de tout et de rien, c’est pour vous dire que déjà celui que le prélat a mis comme candidat de l’opposition est à même de faire renverser les dogmes. Nous voyons ça aujourd’hui qu’il se bat pour faire renverser les dogmes et nous ne pouvons pas aujourd’hui dire que la DMK a baissé les bras », a-t-il affirmé.

La manœuvre est claire, c’est une  diversion pour se soustraire à cette question qui rappelle l’escroquerie politique de ceux qui avaient faire croire  à l’opinion qu’ils avaient tous les leviers pour accéder au pouvoir en février dernier alors qu’il n’en est pour rien.

Germain DOUBIDJI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 ⁄ 2 =